Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exemples de "Restaurations" ratées....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Exemples de "Restaurations" ratées....   Sam 30 Juil - 1:02

En creusant régulièrement sur la toile je suis tombé par hasard sur des exemples assez dingues de "restaurations" de National anciennes.
Souvent œuvres de bonne foi et de dévotion, pour partager leur expériences, des gens postent des images de leur travail.
Du peu que j'en sais, des erreurs me sautent souvent aux yeux, et peut-être que je ne suis pas seul à avoir cette impression, donc pourquoi pas partager nos observations?

Je réfléchis depuis longtemps sur cette idée qui me semble bonne au départ; je me dis que si j'ai réussi à constater des détails importants au cours de mes nombreuses expérimentations, observations, recoupement d'infos et essais; alors peut-être que quelqu'un sera heureux de trouver le moyen d'éviter les erreurs et pertes de temps qui ont jalonné mon parcours.
Je pense créer quelques sujets pour donner quelques bonnes bases de départ sans aucune prétention, en me disant que certains points seraient peut-être validés, ou bien remis en question au gré de nos échanges.
Toujours dans l'humble idée d'aider à réparer, améliorer.,  et peut-être trouver des solutions applicables à des instruments moins nobles mais construits en regard des National originales? (qui sont un point de référence logique même si parfois les copies actuelles ont bien peu de choses en commun).

Mais je me demande si cette démarche n'aurait pas l'effet inverse?

Je pense aux DVD tutoriels de Dan Erlewine de chez Stew-mac, très didactiques certes, mais je pense que ça incite de nombreux apprentis luthiers à se sentir pousser des ailes et à se lancer dans des interventions très lourdes sans en avoir les capacités réelles. J'en veux pour témoins les nombreuses annonces de vente de guitares définitivement ruinées qui fleurissent sur E-bay.....(Par exemple de nombreuses parlor de type "Stella" emblématiques du Blues Pre-war, relativement nombreuses, dans des prix relativement bas parfois, assez bas pour que l'investisseur ose tenter l'aventure, le risque n'est pas assez dissuasif...)

Parfois un instrument endommagé, mais entièrement original, apparaît avec un prix assez accessible; puis le même instrument réapparaît deux ou trois semaines plus tard, totalement ruiné, mais avec une apparence visuelle plus flatteuse après "réparation", peu ou pas de possibilité d'avoir un regard clair sur les interventions subies, par contre le prix est revu à la hausse bien sur.

Je ne parle pas de travail accompli dans les règles mais bien d'amateurs, et aucune intention d'attaquer ou de dénigrer qui que ce soit,
mais je me dit que ça peut valoir le coup d'amorcer le processus inverse; c'est à dire de relever les exemples d'erreurs à ne pas faire, pour permettre peut-être de sensibiliser plus de monde sur la délicatesse et l'humilité à adopter face à un instrument ancien.
Et également d'amoindrir le "syndrome du tournevis", qui encouragé par l'aspect visuel mécanique "simple", pousse parfois à démonter son instrument par simple curiosité......avec de gros risques à la clé; qu'il soit ancien ou récent.

Juste pour préserver le forum de tout dérapage, je propose de ne pas parler de ce qui pourrait être observé en France, , mais plutôt de ce qui s'est fait à l'étranger (de toute façon les cas doivent être extrêmement rares vu que nous avons la chance d'avoir Mike Lewis pour s'occuper des instruments qui ont franchi l'océan).

Bien sûr restons dans le constructif, ce serait juste un point d'observation; sachant que parfois le côté "conservation-archéologique" est totalement mis de côté pour seulement sauver la capacité de jeu...et cette idée est défendable.

En espérant qu'on pourra recouper, et peut être trouver des idées qui feront avancer tout le monde, voilà un cas assez dingue; je n'ai pas creusé beaucoup, je ne sais pas qui est à l'origine de ça, mais j'ai juste découvert que deux National ténors Tricone anciens "Pear shape" sont passés sur le billard, plus un Triolian dont le cordier à été prélevé....3 guitares pour en faire une....:

http://www.4stringbanjos.com/Restorations/NationalPG/National%20Plectrum%20Guitar%20Workpage%202016.html

Et la même source montre aussi un "Tenortrope" Dobro (N° 001 !!!), que l'acheteur à souhaité faire totalement revernir.....

http://www.4stringbanjos.com/Restorations/OlderRestorations/TenortropeResto/Bobs%20Dobro%20Tenortrope%20Workpage%202015.html

Ce sujet vas nous faire souvent pleurer pfff ...

Ces instruments semblent avoir étés récupérés dans un état loin de la perfection, le point le plus regrettable est certainement le polissage à la machine pour le cas du tricone....le hand rest se trouve mis à nu.........alors qu'un léger polissage manuel le moins abrasif possible aurait suffi; le nickel des anciennes est d'une finesse qui n'a rien à voir avec le nickelage, ou chromage des pièces plus communes, et c'est totalement irréversible.

Le manche est aussi totalement reverni à neuf, le décalco de la marque remplacé par une réplique...bien dommage car la caisse présente des bosses et coups qui raconte une vie active et mouvementée, et qui rend caduque l'ide de viser la perfection du neuf.
Ce manche plus neuf que neuf parait décalé.....le contact d'un vernis craquelé est parfois difficile à tolérer pour certains, à ce moment un revernissage partiel du dos aurait préservé une certaine patine plus cohérente?
Quand aux mécaniques, je ne comprends pas pourquoi les destiner aux Gibson et Véga? (peut-ètre pour une restauration plus rentable? sur des instruments qui côtent plus haut?...).
Les repaires de touches ont grossi au passage, injustifiable ces points ne coûtent pas cher ni très compliqué de rattraper les éclats éventuels d'ébène...en revanche les trois perçages successifs sur la table traduisent plusieurs interventions sur le talon du manche refixé plusieurs fois; aucune mention en regard de l'intonation ce qui serait plutôt un point de départ plus logique.

Pour le Tenortrope Dobro, la jonction corps-manche à été modifiée dans le passé, il manque un bout de touche, et plutôt que d'observer la photo d'époque jointe à l'article pour s'en apercevoir, il modifie la position du sillet de chevalet...."l'allégeant" en perçant le biscuit de multiples trous???...une simple recherche de quelques minutes aurait pu l'orienter.....

Si vous le souhaitez on peut renommer ce sujet: "Les trucs à ne pas faire..." tooo
on a tous vu des trucs sordides, dramatiques, ou juste rigolos...
Par contre vous savez déjâ la meilleure chose à faire:
une virée à Vitry siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Exemples de "Restaurations" ratées....   Jeu 4 Aoû - 15:49

Alors pour faire dans le "Trash"; voilà une squareneck trouvée pour 50 dollars au puces!
Pas encore "restaurée", mais au moins les intentions sont claires: le type annonce clairement qu'il compte juste se faire du blé, il a mème créé un blog "comment se faire du pognon en restaurant des guitares"................... tooo

Vous remarquerez que l'indispensable tampon "jex" à récurer est le tout premier outil à arriver sur le champ de bataille..... ouin !

Et au cas où il resterait le moindre espoir de sauver quoi que ce soit, admirez comme chaque manipulation brutale doit esquinter un peu plus le nickel.....



Ca fait mal...mais la tète présente un décalco intact.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
philou66
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1656
Localisation : Mont Ventoux
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Jeu 4 Aoû - 23:44

... Me laisse sans voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philou66
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1656
Localisation : Mont Ventoux
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Jeu 4 Aoû - 23:48

Georges Bassens avait raison... le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3269
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Ven 5 Aoû - 11:25

sebastopol a écrit:
Alors pour faire dans le "Trash"; voilà une squareneck trouvée pour 50 dollars au puces!
Pas encore "restaurée", mais au moins les intentions sont claires: le type annonce clairement qu'il compte juste se faire du blé, il a mème créé un blog "comment se faire du pognon en restaurant des guitares"................... tooo

Vous remarquerez que l'indispensable tampon "jex" à récurer est le  tout premier outil à arriver sur le champ de bataille..... ouin !

Et au cas où il resterait le moindre espoir de sauver quoi que ce soit, admirez comme chaque manipulation brutale doit esquinter un peu plus le nickel.....



Ca fait mal...mais la tète présente un décalco intact.....

en même temps sa vidéo c'est classé dans la catégorie Humour alors laisse place au doute non hmmm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Exemples de "Restaurations" ratées....   Dim 16 Oct - 20:10

Lendemain de concert... dodo , je traîne sur la toile, étant donné que je ne suis bon à rien d'autre...et je tombe sur une nouvelle catastrophe.................triplate style 4 quand mème! kwa !?

http://guitars.com/inventory/rg4901-late-1920s-national-style-4-tricone

Hallucinant; la photo de la caisse en trois quart face montre à quel point la touche descend vers l'intérieur du corps...elle plonge littéralement....son épaisseur n'est pas égale?!?!
La définition ne me permet pas de voir, mais j'ai quand même l'impression qu'il y a du jeu entre le talon et l'éclisse; voilà un instrument qui ne peut pas sonner.......................vendue chez un dealer réputé quand même...
Rattage total!

Sans parler du choix des repaires, largeur exagérée de la touche, le manche n'étant fixé au centre, les mécaniques improbables...il ne manque plus qu'un vibrato "Floyd-rose"............... sans voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
belisaire
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 941
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Mer 19 Oct - 23:33

Salut camarade
Comment peux-tu voir tout ça ? C'est vrai qu'en regardant de près et le sachant, on voit bien le défaut en fin de touche. Je ne sais pas si le manche plonge mais l'épaisseur au bout est plus faible. Cela joue t-il sur le rendement ?
Puis comme Gruhn le dit..." manche refait par Ralph Novak, luthier connu !
Tu veux pas lui refiler la tienne à retaper !
Amitiés
Phil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Lun 20 Fév - 16:04

Oups j'avais raté ta réponse! honte

ben ça se voit quand mème...enfin si tu prends la corde tendue comme réfèrence...visuelle...et pour le "rendement", peut-ètre qu'elle marche mais elle ne sera certainement pas classables dans les meilleurs exemplaires...

car cette plongée de la touche vers l'intérieur, donc l'idée que la table soit convexe laisse imaginer qu'il y a un souci à l’intérieur...
Le cas typique, en cas de "neck-reset":
Comme on le sait le "neck-stick" perds son alignement avec le manche, le collage de l'insert du stick dans le talon laisse pivoter-glisser progressivement sous la traction des cordes.
Pour corriger cet alignement la solution la plus évidente est de démonter le manche, puis de retirer de la matière sur la face du stick, pour pouvoir rebasculer le manche vers l'arrière, et pour pouvoir plaquer à nouveau le stick sous la touche, et sous la plateforme des cônes.
Le plus délicat étant de trouver l'angle idéal, car si au niveau du talon on enlèvera un cheveu, mais au bout de la touche un peu plus, et carrément plus à l'autre bout du stick, vers le cordier.
Et le pire c'est que la surface censée se plaquer sous la touche n'est pas en alignement avec la surface sous la plateforme!
Car les national n'ont pas une table plate mais bombée longitudinalement............ beuleu
(je pense que la plupart des restaurateurs oublient ce point car, avec le temps tout s’aplatit puis devient convexe...et personne n'en a observé une toute neuve sortie du carton d'emballage....)

Enfin tout ça à mon humble avis...

Il se peut qu'il aie enlevé trop de bois vers la fin de la touche, que la face du stick n'est pas dans l'alignement du manche (dans l'axe des cordes, de la touche, vu de profil donc...
et sur les tricone de "basse extraction" que j'ai pu bricoler, il me semble flagrant que le calage entre le stick, et la table, puis touche, est crucial pour entendre les basses et le son le plus plein, le plus riche.
Si il y a un manque, ou une carence, on obtiendra un son sec pauvre, un peu creux...mais les aigus et le volume restant honnêtes, l'illusion peut marcher pour quelqu'un n'étant pas au courant de ce qui peut sortir d'un bon exemplaire en pleine forme....

Tiens en ce moment sur E bay.............fraîchement passée à la machine abrasive pour lui redonner un coup de brillant, et masquer le fait qu'elle va rouiller encore plus vite car, au delà de la peinture, la sous couche de zinc est partie, donc acier à nu, la moindre trace de doigt va rouiller...
J'imagine que la modification de la tète visible de l'arrière est une réparation.....mais il se pourrait que l'un des propriétaires de cette guitare aie juste simplement eu envie d'avoir une tète plate, pour changer ces cordes plus facilement.................. tooo
je ne sais pas si elle partira à ce prix........
Méchants impacts de martelage sur la table.............bref c'est fini pour elle aussi......
http://www.ebay.com/itm/1933-National-Steel-Guitar-/182457632591?hash=item2a7b52874f:g:YScAAOSwr~lYpg1V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
niaro
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation : Cosne sur Loire
Date d'inscription : 06/01/2017

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Jeu 2 Mar - 23:30

Rien que cette Duolian de 1932 (à la louche) repeinte en Jaune Paillette suffit à me rendre circonspect  non-non :

http://www.ebay.fr/itm/Vintage-National-Duoliane-Steel-Dobro-Guitar-/132112231434?hash=item1ec280ac0a:g:-gcAAOSwWxNYtxvF

Peut etre (notamment) pour ça que son prix est plutôt bas!

PS: sa liste d'objets ressemble à un gros bric à brac musical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Exemples de "Restaurations" ratées....   Ven 3 Mar - 12:34

sans voix encore une................................effectivement, au moins le photos sont honètes; on voit sur la photo de fin de touche, les trois repères plastique sont absents!
(Il arrive qu'ils tombent, quand un des trois est manquant ce n'est pas si alarmant, mais quand les trois ont disparu c'est signal de grosse magouille....)
Et c'est souvent le cas sur un instrument repeint, si il n'y a pas de traces de peinture sur le manche...c'est plus facile de démonter le manche que de s’embêter à poncer dans les coins et masquer le manche avec précautions...

Et à y regarder de plus prés j'ai bien l'impression qu'en plus les trous ont étés élargis pour mettre des vis plus larges, qui traduisent probablement une volonté d'essayer de plaquer cette touche avec plus de force, car elle finit par se soulever quand un neck-reset doit être envisagé.
Et si on observe entre les vis et au milieu de la touche, il y a une série de petites marques noires; sans doute un rajout de plusieurs petites vis masquées à l'époxy noir, alignées en croix..................grosse fragilisation de la touche!)

Ce qui se confirmerait par la différence de couleur qu'on peut observer à la base du talon; c'est un moindre mal (souvent ils en enlèvent croyant avoir affaire à une guitare lambda), cette fois quelqu'un a ajouté de la matière car le manche basculant naturellement vers l'avant, cet espace logique à été simplement rempli.

Le plus fâcheux serait l'espace entre la touche et la table au niveau de la jonction sous la 13ème...que je devine sur une photo, mais qui serait rapidement clair avec une photo de profil.
normalement un espace ne peut pas se manifester ici, si il y en a un c'est sans doute parce que la table est en train de se déchirer longitudinalement sous la touche, sous la pression du neckstick qui monte.

En fait il semble que les exemplaires de...avant 1933??? ont leur stick directement plaqué sous la table; la table est prise en sandwich entre le stick et la touche, il y a ensuite deux barres latérales parallèles au stick dans lesquelles s'insèrent les vis des deux, ou quatre vis latéraux; alors qu'après environ 33, ils ont eu l'idée d'ajouter une cale plate de la largeur de la touche qui se glisse entre le stick et la table; cette plaque répartit la force de poussée du stick sur une surface plus large, avec bien plus de stabilité.

Je ne dirai pas qu'elle est morte, mais qu'il va ètre difficile de trouver quelqu'un de capable de ressouder la table, avec un chalumeau à buse très fine, avec une chauffe très localisée, puis un surfaçage délicat.
Ca existe; les carrossiers virtuoses qui travaillent sur des anciennes seraient aptes, mais beaucoup partent à la retraite...et le métier aujourd'hui n'a plus rien à voir!
Une touche neuve, un neck-reset et ajout de la plaque sous touche en envisageant que le bois du talon n'aie pas eu de retaille, seulement de l'ajout.

Hum et une nouvelle peinture................ hmmm

Je vois que tu scrute vers un éventuel sauvetage; tous mes encouragements; c'est une noble vision que d'envisager de rendre la vie à une de ces merveilles!
Compte sur moi si tu as besoin d'un avis! victoire
(mine de rien j'ai franchi le pas deux fois et, je crois bien que j'ai passé des années à analyser des centaines de photos, d'annonces, essyer des instruments à chaque déplacements...à recouper bien sûr, je n'ai pas la science infuse, mais j'ai l'impression d'y voir un peu mieux qu'il y a quelques années...) hmmm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
niaro
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation : Cosne sur Loire
Date d'inscription : 06/01/2017

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Ven 3 Mar - 18:01

Bravo pour ces biens fines observations! En effet je suis toujours sceptique quand les repères sont enlevés, ça confirme mon sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Exemples de "Restaurations" ratées....   Ven 3 Mar - 18:45

Dommage....et elle a cette fameuse touche "phénolique" un peu délicate à restaurer, c'est du papier aggloméré avec des résines, ça ne supporte pas la chauffe, et ça fait des éclats au refrettage (ça se rattrape à l'époxy)...pas catastrophique mais si elle est trop abîmée faut penser à la remplacer avec de l'ébène...
En fait on les reconnaît a une teinte un peu grise, une surface très homogène, pas de fissures, contrairement à l'ébène elle ne gardent pas les traces de jeu, le creusement des ongles...mais le grain du bois est très bien imité par un ponçage longitudinal! hihi !

Souvent dans cette série, les repaires sont faits en retaillant des chutes de binding (rien ne se perdait!), et il est facile de se refabriquer le repaire manquant avec ces petits canifs de poche des années 50/60 fabriqués en espagne, au manche en ivoroïd avec cette texture à fibres...et à cette époque les caisses varient en épaisseur de tôle, plus ou moins lourdes, les cônes sont parfois différents. (sans les "ribs" fragiles apparus plus tard, mais peut-ètre "hand-cut" ou normal "rolled" perimeter.
Mine de rien, ça fait des petites différences, mais pas en moins bien; juste différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Ven 10 Nov - 17:18

Plus récent: une NRP ayant reçu le supplice d'un luthier appliquant ce qui serait logique sur une guitare normale......mais s'avère désastreux sur un résonateur....enlever de la matière au talon pour rebasculer en arrière...erreur classique.
Comparez le montage interne autour du talon avant intervention (N°6), et après (N°19); de nombreuses petites cales ont fleuri tout autour du stick; je peux affirmer que le son doit être absolument mort...ces calages partiels et espaces créés partout doivent proprement neutraliser les basses, déjà peu présentes sur ce modèle en acier...
http://fingerlakesguitarrepair.com/national-resphonic-neck-reset/
Plus le sillet de chevalet montrant les aiguës trop enfoncées dans le bois...

J'espère juste qu' en diffusant ces exemples d' erreur, les éventuels réparateurs auront une prise de conscience, en évitant de nouvelles catastrophes, en admettant les limites de ses compétences, et en orientant le client désemparé vers un luthier reconnu, expérimenté dans le domaine des résonateurs. pfff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2756
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Lun 20 Nov - 19:29

Une Sears duolian, R 534, petite sœur de la mienne, et encore une intervention foirée....l'angle, la hauteur du sillet ok, mais un tel espace entre la touche et la table, c'est un son mort garanti................elle a été utilisée en lap style très longtemps, je pense que la table à du se soulever en ammorçant un déchirement sous la poussée du neckstick, une petite lèvre de tôle se soulève sur a largeur du stick, ça génère un décalement quand on réaligne le tout sans correction....

https://www.ebay.com/itm/1931-National-Duolian-Resonator-Guitar-original-Geib-case-rare-Sears-Roebuck/222721226269?hash=item33db38361d:g:oa8AAOSwAaJaDO~J
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
niaro
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 35
Localisation : Cosne sur Loire
Date d'inscription : 06/01/2017

MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   Hier à 23:39

Je crois que bon, elle mérite sa place ici:

https://reverb.com/item/7325159-national-duolian-1930-s-resonator-guitar

Le biscuit je m'en remet pas kwa !?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exemples de "Restaurations" ratées....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exemples de "Restaurations" ratées....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maman, j'ai raté l'avion (Home Alone)
» Quelle musique pour vos funérailles?
» Roman Policier
» Dédicaces cachées dans l'oeuvre de Ravel...
» Recitativo secco, et touticouenti ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: les instruments :: les résonateurs : National, Dobro et affiliés-
Sauter vers: