Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mer 7 Mar - 16:06

Hello, ce post fait suite à une question que l’on m’avait posé sur le choix d’une weissenborn d’un vrai luthier par rapport à un gold tone ou un anderwood.
Pour commencer, avez –vous déjà vu une vidéo sur la fabrication de leurs « produits »?
Je n’ai pas eu cette chance et fort de cette constatation, je suis allé sur le site de Gold tone pour me renseigner. On y parle des bureaux de Titusville en Floride et on y passe le message d’une entreprise sympa traditionnelle et familiale symbolisée par la photo du couple épanoui des fondateurs -how sweet !! Qu’en est-il de leur usine en Chine ? Rien, nada, nothing, aucune communication. Je les ai contactés pour avoir des précisions. J’attends toujours la réponse.
Partie de réponse que j’ai eue chez Anderwood, je cite: « Thanks for your enquiry. We source the woods worldwide, then 95% of the build is done at our Asian factory. The guitars are then shipped to the UK where we finish off the last stages and set the guitars up.We have found this to be the best method to keep costs down whilst maintaining such a high quality product.”
Du chinois donc à 95%, même s’il n’y a aucune trace de cela sur leur site, ils ont au moins le mérite de répondre. Lorsque je navigue chez Anderwood, j’y vois en première photo un homme au look surfer, une weiss sur ses genoux sur fond de mer et de coucher de soleil. Quand je continue ma visite, j’y vois une boussole, un neo hippy en vélo, avec une gamine, un combi VW, un atelier plus que roots, et quelques weiss sur un panneau de la forestry commission avec de grands arbres derrières. « It’s a lifestyle thing » : La nature et l’homme, la simplicité la famille et cet esprit « neo baba cool aventureux peace and love ». J’ai particulièrement apprécié, la page vidéos on y voit habilement glissés entre les démos des produits Anderwood et les artistes Anderwood les joueurs de weissenborns connus : Butler, Xavier Rudd de véritables artistes militants qui n’ont probablement jamais eu de produits Anderwood dans les mains… Quid de Ben Harper ? Ont-ils eu des problèmes de droits à l’image ? Mais c’est un détail puisque la marque propose dans ces démos un véritable sosie de Mister Ben avec la coupe, la barbe et l’air inspiré, (le feeling en moins mais c’est une histoire de goût) … Je sais j’exagère, mais il y a quelque chose que je ne supporte pas, c’est le double langage. Peut-on utiliser un message marketing « peace and love écolo » pour vendre des produits chinois dont la fabrication est complètement nébuleuse. C’est vouloir noyer le poisson et prendre les musiciens pour des courges. Messieurs Goldtone et Anderwood,il ne suffit pas d’afficher de la tradition,du soleil du sable, des bonnets et des chemises à carreaux pour me convaincre. Communiquez sur les conditions de travail de vos ouvriers et alors, peut –être, j’achèrais vos produits…

Un musicien « militant »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vleb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 5753
Localisation : Paris, 15ème
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mer 7 Mar - 16:51

Tu as parfaitement raison !

a contrario, Michael Messer commercialise des copies de National faites en Chine selon son cahier des charges , mais il le dit, et diffuse lui même des photos, voir au 2/3 de cette page :
http://www.michaelmesser.co.uk/MICHAEL%20MESSER%20RESONATOR%20GUITARS.htm

C'est sans doute l'un des seuls à le dire ouvertement.

_________________
vleblues~~du blues plus ou moins roots
------------------------------------------------------
http://vleblues.free.fr
http://www.myspace.com/vleblues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vleblues.free.fr
wlud
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 56
Localisation : Delta du Petit Rhone
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mer 7 Mar - 17:17

C'est tout aussi trompeur mon cher Vleb.. Car si tu y regardes de plus près, tu verras que les photos ne nous montrent qu'un atelier de fabrication de manches.. Quid des corps ?
Crois-tu qu'aux prix pratiqués ils sont tous repoussés manuellement au marteau par un artisan Chinois?
Je serais curieux d'inspecter l'intérieur d'une de leurs guitares pour y chercher les cordons de soudure qui devraient relier le fond aux éclisses.. si quelqu'un a une MM et qu'il peut regarder ?
Sur la plupart des résos chinois que j'ai inspectés, je n'en ai pas trouvé trace, et pour cause, ils étaient emboutis à la presse hydraulique.. procédé peu artisanal s'il en est Smile, mais très économique pour les fabrications à grande échelle.. et quand on voit à quels prix on peut acheter ces copies au départ de Chine, çà laisse rêveur.. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bateaubois.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mer 7 Mar - 23:41

wlud a écrit:
C'est tout aussi trompeur mon cher Vleb.. Car si tu y regardes de plus près, tu verras que les photos ne nous montrent qu'un atelier de fabrication de manches.. Quid des corps ?
Crois-tu qu'aux prix pratiqués ils sont tous repoussés manuellement au marteau par un artisan Chinois?
Je serais curieux d'inspecter l'intérieur d'une de leurs guitares pour y chercher les cordons de soudure qui devraient relier le fond aux éclisses.. si quelqu'un a une MM et qu'il peut regarder ?
Sur la plupart des résos chinois que j'ai inspectés, je n'en ai pas trouvé trace, et pour cause, ils étaient emboutis à la presse hydraulique.. procédé peu artisanal s'il en est :), mais très économique pour les fabrications à grande échelle.. et quand on voit à quels prix on peut acheter ces copies au départ de Chine, çà laisse rêveur.. :shock:

Les premières National années 1929 furent embouties table éclisses de la même manière à la presse (Triolian métal, etc.) par Rickenbacker qui était dans le staff National puis en 1934, l'inverse dos éclisse avec la table soudée .
Seules les triplates furent fabriquées en 3 pièces (éclisses, table et dos soudés) de 1927 à 1941. Du début à la... Fin.
Revenir en haut Aller en bas
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Sam 10 Mar - 12:24

Curieusement, c'est vrai que l'on n'y voit que la fabrication de manche... Perso, cela ne me gêne pas que l'on utilise des presses pour le corps des dobros. Qu'ils me prouvent que les ouvriers travaillent dans des conditions correctes (ce qui semble le cas au regard des photos) avec des horaires humains pour des salaires décents... Bon sur ce, je vous laisse, je vais aller m'acheter un Jeans chez Gap... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Sam 10 Mar - 19:43

beaucoup de choses à dire: les conditions de travail etc... ça c'est malheureusement le lot commun de productions chinoises, et on a tous un bon paquet de ces productions (textiles, objets... jusqu'aux tomates pelés) alors pourquoi les grattes y échapperaient?
Ce qui importe vraiment au bout: la qualité de ces productions. J'ai eu plusieurs "chinoises" et le point commun était la finition extérieure impeccable, même trop, évidemment avec des vernis à la tonne etc...
par contre ce qui est moins visible, souvent littéralement cochonné! bien sûr, c'est moins visible, mais ça laisse à douter de la future évolution de ces grattes...
exemples: réso Regal et basse Epiphone Zenith: les pires... Republic Miniolian: dommage, il y avait du potentiel ... Eastwood Delta: à mourir de rire etc... Eastmann jazz archtop: j'en ai vu passer des mal finies et pourtant c'est du haut de gamme pour la Chine.
Pour moi une guitare mal finie surtout à l'intérieur veut presqu'obligatoirement dire guitare pourrie dans peu de temps... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boggey
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 65
Localisation : Ile de Batz (29)
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Sam 10 Mar - 20:16

Chers glisseurs,
Vous n'aurez pas été sans remarquer le détail qui suit, concernant les distributeurs:

FRANCE - DIRECT SALES & DISTRIBUTION
Contact Mike Lewis at Fine Resophonic Guitars
Phone: 0033(1) (0)46 77 86 17
Website: www.fineresophonic.com
Email: fine-resophonic@wanadoo.fr

Mike Lewis tout de même.... Est ce que ce garçon accepterait de vendre de la daube !
Je n'ai pas d'opinion sur le garçon mais il bénéficie d'une certaine réputation, , non, me goure-je ?
Bises.
Boggey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ile-de-batz.org
Froglegs
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1462
Age : 94
Localisation : St Beat - Pyrenees
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Sam 10 Mar - 21:48

Coolies ?
y'a pas si longtemps on travaillaient dans des conditions similaires aux Chinois ( ex : amiante, plastiques, charbon, raffinerie, etc)
quand les Japonais ont commencé dans les années 50, c'était plus ou moins de la camelotte - depuis 40 ans ce n'est plus le cas !
La Corée pareille
dans peu de temps, les Chinois vont fabriquer du bon & leurs salaires augmenteront comme les autres

chacun son tour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/SteelGuitarFrance
Turnaround
Langue pendue


Nombre de messages : 184
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Dim 11 Mar - 10:59

gorax a écrit:
....Eastmann jazz archtop: j'en ai vu passer des mal finies et pourtant c'est du haut de gamme pour la Chine.
Pour moi une guitare mal finie surtout à l'intérieur veut presqu'obligatoirement dire guitare pourrie dans peu de temps... Evil or Very Mad

tu veux dire que des archtops Eastmann à plus de 1500 € (voir 2000 €) sont mal finies à l'intérieur? On est effectivement là dans du haut de gamme au vu du prix de la main d'oeuvre. J'étais presqu'à me faire tenter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yngwie
Langue pendue


Nombre de messages : 53
Localisation : stambruges belgique
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Dim 11 Mar - 18:52

peu de guitariste veulent ouvrir leurs yeux sur ce qu'il achetent, ils veulent bien le steack mais pas la vache
des exemples, j'en ai des dizaines et c'est vraiment degueu pour le client
par exemple: yamaha , fernades produisent pour Fender quand ils sont charette
ibanez, cort,guild et hamer coree sont produit dans la meme usine
pour fender, ils produisent au mexique et assemblent au usa car leur loi leur permet de mette made in usa s'il y a une certaine partie de travail americain
duesenberg, fait en chine ou japon mais controlé en allemagne
en fait seul compte le désir de faire du fric
bon je retourne au ikea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdelutherie.com
wlud
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 56
Localisation : Delta du Petit Rhone
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Dim 11 Mar - 21:24

yngwie a écrit:
pour fender, ils produisent au mexique et assemblent au usa car leur loi leur permet de mette made in usa s'il y a une certaine partie de travail americain
duesenberg, fait en chine ou japon mais controlé en allemagne
La réglementation Française, basée sur l''article 24 du Code des douanes communautaires permet exactement la même chose.. tu fais fabriquer une guitare en chine, sans l'accastiller, puis tu fais monter l'accastillage en France et tu as parfaitement le droit de la labelliser "made in France".. ou "made in EEC".. Les seules vraies restrictions de nommage concernent les produits alimentaires ou contenant des matières animales.. il y a de nombreuses lacunes réglementaires dans le processus.. alors les constructeurs ne se privent pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bateaubois.com
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 14:21

Hello tous.
Tout d’abord je suis ravi que mon message ait pu faire autant d’écho et qu’il ait pu emmener autant d’infos (j’ai particulièrement apprécié le coup de Yamaha qui produisait pour Fender. Ça désacralise carrément !! Et je suis remonté quand j’apprends que les pièces Fender « made in Mexico » deviennent du « Made in USA » au montage.. .) Je me suis penché sur les guitares Messer que je ne connaissais pas, (merci Vleb…). Reprenez moi si j’ai tord mais, c’est à l’origine un guitariste blues qui utilise sa renommée pour s’occuper de la promotion d’une ligne de guitare. Pour moi, cela ne me choque pas. D’autres comme Bob Brozmann (pour qui j’ai un infini respect et une admiration profonde…) l’ont fait. Je trouve Messer plutôt carré sur sa com et il n’hésite pas à poster sur son site des photos prises en Asie (avec une réserve toutefois :quid des corps ?) .
Maintenant, je trouve la réaction de Boggey très intéressante. Je me permets de le citer ici : « Mike Lewis tout de même.... Est ce que ce garçon accepterait de vendre de la daube ! ». C’est génial de voir ici l’effet marketing que j’appellerais l’effet « caution » quand un grand de la lutherie associe son nom à une gamme qui n’a rien à voir en qualité avec sa production initiale. Je vais peut-être m’avancer ici, mais il est illusoire de comparer un « home made » Fine resophonic à 3000 euros à une production chinoise à 500 et pourtant. Pourtant l’aura est là. C’est un peu comme les chefs trois étoiles qui lancent leur gamme de produits surgelés pour la grande distribution. Je ne sais pas ce que valent les Messer par rapport à ce qui se fait en ce moment dans le même ordre de prix et j’ai du mal à me fier aux tests magasines qui à chaque fois encensent les instruments. (A propos, je serais curieux de connaître les dessous des tests et les relations qu’entretiennent les fabricants et les journaux spécialisés).
Enfin, pour Mike Lewis, c’est du tout bénef. Il utilise sa renommée, ses réseaux, et prend des parts de marché avec des produits qui ne concurrencent pas ses instruments. Belle synergie…
Encore une fois ne vous m’éprenez pas, pour avoir un Johnson single coin, je ne crache pas sur les instruments d’entrée de gamme car tout le monde ne peut s’offrir une National originale une Résophonic ou une weissenborn de luthier à 4000 euros. Ce que je dis simplement c’est que je suis pour une communication claire qui n’est pas de nature à tromper les musiciens et mon coté patriotique me commande d’acheter du vrai européen dès que l’occasion s’en présente.
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vleb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 5753
Localisation : Paris, 15ème
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 14:57

Pour en avoir parlé avec Mike Lewis, sa "caution" sur les MM guitares est simplement celle-ci : pour des guitares à résonateur copie de National d'entrée de gamme, elles sont vraiment pas mal du tout.

Mais ça m'a rien à voir avec sa production personnelle.

La démarche de Michael Messer (Pascal, tu m'arrêtes si je me trompe) est simplement celle-ci : proposer une solution sérieuse à ceux qui cherchent une guitare à résonateur copie de National d'entrée de gamme. Solution sérieuse par rapport aux autres productions asiatiques. Son apport a été de préciser un cahier des charges pour la construction, les côtes.

Les deux (Mike Lewis et Michael Messer) font bien la part des choses entre guitare d'entrée de gamme et guitare de luthier.

Les guitares Michael Messer ne prétendent pas être des guitares de luthier.

Et n'oublions pas que les National étaient des guitares d'usine !

_________________
vleblues~~du blues plus ou moins roots
------------------------------------------------------
http://vleblues.free.fr
http://www.myspace.com/vleblues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vleblues.free.fr
OldChap
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 71
Localisation : Essonne. Mais souvent dans les (merveilleux) nuages.
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 15:16

Modeste contribution:

Je ne me sens PAS la force d' arrêter seul l' économie chinoise ( et donc de sauver le Monde ), NI de transformer leur culture d'entreprise, comme on dit.

J'ai lu - entre nombreux autres - les bouquins de Lucien Bodard, dont le père fut consul là-bas, et qui y vécut lui-même.
Ce qu'il rapporte des habitudes impitoyables qui ont prévalu - et prévalent encore ! - dans ces contrées, allège un peu la lourde, lourde, lourde responsabilité que je porte, d' avoir patiemment accumulé (heureux) un Lignhtning de Michael Messer, un Chattanooga de Busker Guitars (stock B), un squareneck Gold Tone PBSM (400 € d'occ, nickel), et enfin un squareneck Morgan Monroe ( 300 € d'occ, très joli à mes yeux: erable ondé paraît-il ).
Toutes guitares achetées, donc, d'occasion ou en stock B (on fait ce qu'on peut).
Toutes chinoises: mea maxima culpa.
J'avais ouvert un premier Gold Tone reçu en mauvais état, avant de le retourner pour remboursement (livré rayé, sillet et cône abimés, etc).
Eh bien l'intérieur était très propre, pas de coulure de colle, pas d'échardes, de poussière, pas de manque, nulle part.
Peut-être cela dépend-il des séries, des ouvrier(e)s, etc ?

Mes grands parents ont cotisé dans les années vingt pour le Bol de Riz du P'tit Chinois.
Bon. On a tous nos élans.
Je me demande si c'est bien parvenu là-bas, et d'un.
Et aussi ce que ça a changé, sachant l'Histoire carnassière qui a suivi, et de deux.
( Perso, je préfère vivre ici, mais je sais désormais (incident récent) que tout se vaut, et qu'il n'y a pas de civilisation préférable à une autre. ... Alors justement, pour l'achat...mais bon ).

J'ai eu le plaisir de récemment rencontrer Mike Lewis ( et Pascal ) lors de la soirée Michael Messer de Crosne ( pour laquelle je DOIS faire un petit compte-rendu, sorry ).
Mike m'a bien dit que le Lightning était sans doute la meilleure alternative, lorsque l'on ne peut pas avoir autre chose.
Je ne PEUX PAS me payer une gratte 10 fois plus cher: je dois me tourner les pouces ?
Braquer un vendeur de muguet ?

Je confirme la très bonne finition de ces instruments, à commencer par mon Gold Tone S.M., en dépit du généreux verni.

Mais c'est promis:

DES que je peux, je change ma fidèle Golf II (23 carats) contre une ... ce que vous voulez, ma baraque mitoyenne étayée et fissurée contre une spendeur Villa Montmorency (je connais bien, j'étais reçu chez P.... S.......), et bien sûr je fais trôner chez moi ( et je joue ! ) une de ces merveilles bichonnées par Mike Lewis: ce sera la fête !!!

En attendant, je guette ma sortie de fibromyalgie pour faire couiner mes chéries à 500 € et moins, BIEN CONTENT.

Amitiés.

ps: je COMPRENDS BIEN et admets les arguments éthiques, et ne peux qu'approuver.
J'AI HESITE avant d'acheter chez Robin (Busker Guitars), etc.
Mais on fait comme on peut...

Amitiés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OldChap
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 71
Localisation : Essonne. Mais souvent dans les (merveilleux) nuages.
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 16:08

Petite suggestion:

on peut entendre des Lighnings Michael Messer sur YouTube.

Ça donne une idée, malgré les prises de son camescope.

De toute façon, il y aura toujours un gitan qui jouera avec seulement deux doigts rescapés à la main gauche, et qui lâchera des accords et des envolées plus PROPRES que TOUT ce que l'on a entendu depuis.
Et Maccaferri, excellent guitariste et luthier, n'avait pas de commandes numériques...

Allez, soyons (lucidement !) pédant:

" Il n' y a de richesse ni force que d'homme ".

Jean Bodin, 1529-1593.


" C'est un grand agrément que la diversité.
Nous sommes bien comme nous sommes.
Donnez le même esprit aux hommes,
Vous ôtez tout le sel de la société.
L'ennui naquit un jour de l'uniformité "...

Antoine Houdar de la Motte, 1719.

Cette fois, je la boucle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 16:43

Hello OldChap et Vleb merci pour toutes ces références.
Je suis d'accord avec vous. Concernant, certains types de guitares d'entrée de gamme, il n'y a pas d'alternative. C'est soit chinois, soit rien du tout. La musique avant tout !!! Pour ma part j’ai eu des heures de satisfaction avec ma Johnson. Et même si elle a montré ses limites sur scène ( après branchement sur la sono, le piezzo qui l’accompagnait donnait soit un sustain déplorable soit un larsen intolérable…) je continue à l’utiliser pour mon plus grand plaisir en toute intimité…

Maintenant quand Vleb tu écris au sujet de M Lewis :
« sa "caution" sur les MM guitares est simplement celle-ci : pour des guitares à résonateur copie de National d'entrée de gamme, elles sont vraiment pas mal du tout. »
Et toi Old Chap « Mike m'a bien dit que le Lightning était sans doute la meilleure alternative, lorsque l'on ne peut pas avoir autre chose. »
Quand un des meilleurs luthiers au monde en matière de dobro parle d’une gamme de guitares chinoises dont il est l’importateur, et qu’il s’affiche auprès de l’artiste qui prête son nom aux produits, on est tout de même en droit de se poser des questions, quant à la subjectivité de son avis qu’en pensez-vous ?
Maintenant, les guitares Messer sont peut-être d’excellentes guitares qui supplantent les Johnson and Co, je n’en ai sais rien du tout.
A quand un vrai test ? J’ai entendu récemment une étude comparative qui avait été effectuée en aveugle par des violonistes pro avec des instruments âgés de 300ans et des créations modernes. Il parait que les résultats ont été surprenants…

Dans notre cas, prenons par exemple deux trois musiciens et luthiers indépendants qui choisissent eux même dans les entrepôts des importateurs un lot de cinq guitares de même référence qui sont désossées remontées et essayées et comparées dans un même studio d’enregistrement… Ce ne serait pas intéressant ça ? siffle
Bonne journée à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OldChap
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 71
Localisation : Essonne. Mais souvent dans les (merveilleux) nuages.
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 17:10

Ecoute... tu as raison, on n'est jamais obligé de faire confiance d'emblée.
Et il est vrai que mon oreille, faute d'éléments de comparaison assez nombreux, doit se montrer complaisante et sans doute indulgente.
Mais mon Lightning sonne correctement, bien que je ne l'aie pas encore fait régler par Mike Lewis (en projet).

Cela dit, je n'ai noté aucun défaut majeur flagrant sur mes grattes (sauf celle retournée), et j'ai même (je l'avais zappé) un Johnson MG 10 qui sonne bien... pour les 270 € qu'ii m'a coûté.

(Je sais, je ne parle que de fric...)

Je sais, aussi on m'a dit
"au lieu d'en avoir plusieurs moches, prends-en une belle ".
Bon, c'est ce que j'ai fait avec ma Femme, et c'est vrai que c'est irremplaçable, définitivement ( je fais attention, elle lit de là-haut par-dessus mon épaule ).

Pour le test sur les violons, si je ne l'ai pas déjà fait (?), je vais raconter quelque chose, histoire de distraire (on peut ?):

la vie a voulu que je connaisse Rostropovitch, et je n'en dirai pas plus, car mon admiration pour le talent mais aussi pour l'homme pourrait me pousser à être bavard (défense de rire).
Donc:

alors qu'il était encore soviétique, avant d'être chassé par le régime avec sa femme la grande soprano Galina Vishnevskaïa, pour activisme (il soutenait, encourageait, aidait, hébergeait les dissidents, dont Chostakovitch, recherché par le KGB), il faisait des tournée à l'étranger, et l'une d'elles le conduisit à Paris.

Lui, génie du violoncelle, jouait à l'époque sur... un instrument mal réglé.
Eh bien si.
Un ami le présente à Etienne Vatelot, célèbre luthier.
Rostro lui dit, en mauvais français (ça c'est amélioré plus tard !):

" Violoncelle, c'est DUR ! ".

Vatelot garde quelques jours l' instrument, et le règle.
Slava reprend son violoncelle, joue quelques mesures, et s'écrie, stupéfait:

" Mais c'est facile, le violoncelle ! ".

Voilà.
Ils sont devenus amis, et sont partis ensemble, en 1974, chercher aux USA le Duport de Slava.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3251
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 17:17

Ce qui serait courtois JeffL c'est que tu évites de mettre la sincérité de Mike Lewis en doute vu que tu ne le connais pas et que donc c'est assez difficille de te faire une idée.

Quand à la qualité des MM je me rapelle que il y a eu sur ce site de nombreuses discussions à leur sujet avec notamment les avis éclairés de plusieurs possesseurs de ces resonateurs (notamment Jeff Kinbom) qui n'en ont dit que du bien. Après à 500 euros faut pas rêver ce ne sera jamais de la National d'origine mais c'ets pas la même gamme de prix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mojo.fr
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 18:04

Jipes a écrit:
Ce qui serait courtois JeffL c'est que tu évites de mettre la sincérité de Mike Lewis en doute vu que tu ne le connais pas et que donc c'est assez difficille de te faire une idée.

Quand à la qualité des MM je me rapelle que il y a eu sur ce site de nombreuses discussions à leur sujet avec notamment les avis éclairés de plusieurs possesseurs de ces resonateurs (notamment Jeff Kinbom) qui n'en ont dit que du bien. Après à 500 euros faut pas rêver ce ne sera jamais de la National d'origine mais c'ets pas la même gamme de prix

Hello Jipes
Même si je l'ai rencontré à deux trois salons de la musique, c'est vrai que je ne connais pas l'homme( Mr Lewis), ce qui me permet de rester factuel et au regard de ce que j'ai pu lire, je vois : un importateur qui dit du bien de ses produits. A chacun de comprendre ce qu'il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 12 Mar - 18:13

OldChap a écrit:
Ecoute... tu as raison, on n'est jamais obligé de faire confiance d'emblée.
Et il est vrai que mon oreille, faute d'éléments de comparaison assez nombreux, doit se montrer complaisante et sans doute indulgente.
Mais mon Lightning sonne correctement, bien que je ne l'aie pas encore fait régler par Mike Lewis (en projet).

Cela dit, je n'ai noté aucun défaut majeur flagrant sur mes grattes (sauf celle retournée), et j'ai même (je l'avais zappé) un Johnson MG 10 qui sonne bien... pour les 270 € qu'ii m'a coûté.

(Je sais, je ne parle que de fric...)

Je sais, aussi on m'a dit
"au lieu d'en avoir plusieurs moches, prends-en une belle ".
Bon, c'est ce que j'ai fait avec ma Femme, et c'est vrai que c'est irremplaçable, définitivement ( je fais attention, elle lit de là-haut par-dessus mon épaule ).

Pour le test sur les violons, si je ne l'ai pas déjà fait (?), je vais raconter quelque chose, histoire de distraire (on peut ?):

la vie a voulu que je connaisse Rostropovitch, et je n'en dirai pas plus, car mon admiration pour le talent mais aussi pour l'homme pourrait me pousser à être bavard (défense de rire).
Donc:

alors qu'il était encore soviétique, avant d'être chassé par le régime avec sa femme la grande soprano Galina Vishnevskaïa, pour activisme (il soutenait, encourageait, aidait, hébergeait les dissidents, dont Chostakovitch, recherché par le KGB), il faisait des tournée à l'étranger, et l'une d'elles le conduisit à Paris.

Lui, génie du violoncelle, jouait à l'époque sur... un instrument mal réglé.
Eh bien si.
Un ami le présente à Etienne Vatelot, célèbre luthier.
Rostro lui dit, en mauvais français (ça c'est amélioré plus tard !):

" Violoncelle, c'est DUR ! ".

Vatelot garde quelques jours l' instrument, et le règle.
Slava reprend son violoncelle, joue quelques mesures, et s'écrie, stupéfait:

" Mais c'est facile, le violoncelle ! ".

Voilà.
Ils sont devenus amis, et sont partis ensemble, en 1974, chercher aux USA le Duport de Slava.


Alors là, Oldchap... Tout d'abord, mes amitiés à ta femme; Si tu as d'autres anecdotes de cet ordre, n'hésite pas à en tapisser ce sujet... si j'étais responsable web et que tu avais besoin d'une autorisation et bien considère que tu l'aurais derechef...lol J'ai parfois tendance à oublier que derrière l'instrument et la technique, il y a avant tout une aventure humaine...
merci encore Oldchap pour ce partage et n'hésite pas s'il y en a d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lateteajojo
Bavard
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mar 10 Avr - 14:09

Pour info, j'ai retrouvé un article qui parle de l'expérience stradivarius/violon récent : ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Paris 20e
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mar 10 Avr - 22:01

Et pour ceux qui veulent aller un peu plus loin:

http://forum.le-violon.org/topic8504.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/0RedThread0?feature=mhum
jeffL
Langue pendue


Nombre de messages : 69
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Mer 11 Avr - 8:30

Merci les gars pour ces liens. Très interéssants.
J'étais sur le point d'investir dans un vieux violon en provenance de Crémone, mais du coup je crois que je vais me raviser siffle hihi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2673
Age : 41
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!   Lun 23 Avr - 15:22

Je suis musicien......ce qui implique que j'ai des milliers de bonnes raisons de dépenser mes (quelques) sous...de là à dire que je suis un fauché chronique............je suis curieux, j'aime me nourrir le cerveau en allant aux concerts en achetant des disques, des bouquins, et je suis toujours attiré par d'autres cultures d'autres sons, et la tentation de découvrir un nouvel instrument me tombe dessus chaque jour........

Il y a encore quelques années on ne trouvait qu'une marque en mesure de proposer "LE" produit alternative économique me permettant d'accèder à quelquechose d'approchant, et c'était à un tarif qui restait hors de ma portée.
(Souvenez vous de premières rééditions de tricone dans les années 90 c'était un mois de salaire...cher et pas beaucoup mieux que l'équivalent à 400 euros aujourd'hui).

Qui se plaindra d'avoir autant de choix?...pas moi en tout cas.

Et dans cette marée de produits disparates, je suis extrèmement heureux que quelqu'un qui sait de quoi il parle puisse me donner des pistes pour éviter de me faire pigeoner.
Merci à Michael Messer et Mike Lewis de faire un peu de lumière; la démarche me semble totalement différente d'un "importateur" mème si je n'ai pas tous les tenants et aboutissants, l'idée d'orienter un éventuel futur musicien (et peut-ètre futur client) vers un instrument honète est plus que louable quand on voit la masse d'instruments médiocres qui inondent le marché.

Il me semble que chacun est assez grand pour ètre conscient de ce qu'implique un achat "responsable"...ou pas, en europe le mème produit vaudra un certain prix, que j'aurais aimé arriver à débourser....... en chine on sait qu'il aura été produit au dépens de la vie, de toute évidence, ce n'est plus un secret, et qui est capable d'affirmer que rien chez lui n'a été fabriqué dans des conditions foireuses?
Rester vigilant et appliquer du bon sens autant que possible est primordial, mais à chacun de se prendre en main, c'est la seule façon pour que ça vaille le coup, la leçon et le baton ne font jamais avancer; à moins de se les infliger soi-mème.

Alors j'ai acheté d'occase, vu que la connerie était déjà faite...dans lavie j'essaie de compenser en visant le bio équitable et local dans tout ce qui est "possible" au quotidien (vraiment ce qu'il faut pas faire pour racheter sa conscience...en fait c'est juste du bon sens appliqué)...et pendant que je tappe ce message mon ordi est en train de chier de l'uranium pour les prochaines générations....
Disons que je ne "pouvais" réellement pas faire autrement, financièrement...comme beaucoup d'entre nous, bloquer 400 euros relève souvent de l'exploit (c'est une donnée qui est parfois difficile à réaliser).

Bravo d'ètre vigilant sur ce qu'on achète, excellent réflèxe que de rester sceptique face au mécanismes du marketing, mais ça vaut le coup de rencontrer les gens (super accessibles) avant de citer leur nom en émettant des doutes...(la moindre rencontre dissippera tout ça; c'est sùr...).

Tu dis:
" Il utilise sa renommée, ses réseaux, et prend des parts de marché avec des produits qui ne concurrencent pas ses instruments. Belle synergie…"
bah franchement, à un tel niveau de qualité, les clients viennent frapper à la porte sans avoir besoin de "réseau", et la plupart ne viennent pas du tout pour acheter une MM....je ne crois pas que ce soit en vendant ça qu'il gagne gros...ni qu'il en vende de pleins camions...
Et si tu ouvres les yeux, tu verra que jusqu'ici la "tactique commerciale" est loin d'ètre incisive; son travail était presque souterrain, il fallait vraiment creuser pour avoir des infos, mais il a d'autant plus de mérite d'ètre arrivé à une telle reconnaissance sans tambours et trompettes...(merci à Aël d'avoir enfin mis un petit coup d'éclairage sur son boulot!)


Par contre si on veut parler de "marges", et de manipulation des mots, des images, vas faire un tour chez "hot-rod"................................ou effectivement les premiers fabriquants que tu énumère en copie Weissenborn...................................là je veux bien discuter...

(pour Wlud j'ai vu de l'ancienne (en bois aussi, et chez des noms de légende) avec des paquets de colle, des stalactites de soudure, qui sonnaient magiquement!
Et les chinoises sont toutes faites en trois pièces, comme étaient assemblées tricones, certains triolian, style N, etc.......la soudure est dissimulée dans ce renflement de 4 mm qui remonte sur les éclisses (si on regarde chez NRP ce renflement dit "collet battu" est coupé tous les 4 ou 5 mm (sur tous les instruments en métal) ce qui modifie aussi tous les rapports mécaniques, mais qui est beaucoup plus simple à presser sans perte ou casse...donc pour semer la zizanie j'affirme qu'en chine on est plus proche des anciennes que chez NRP! hihi ! ce qui est confirmé par le nombre d'opérations mécanisées aussi ).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
OldChap
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 836
Age : 71
Localisation : Essonne. Mais souvent dans les (merveilleux) nuages.
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    Lun 23 Avr - 23:53

Hello, tous, je fais un p'tit tour.

Sans aucune polémique, juste pour jeter une idée:
il y a quelques feuilles d'impôts, j'avais envie d'une contrebasse (encore un vieux rêve, et ma carcasse ne grinçait pas), et j'ai commencé à défricher sur le web.
Je suis naturellement tombé sur Mr Gougi, ai lu pas mal de méchancetés, pas mal de louanges, et j'ai fini par aller voir son site (très bien fait), puis je l'ai appelé.
C'est un homme courtois, qui prend le temps de répondre, explique, même si vous n'avez pas le stylo sur le chèque.
Je lui ai répété les critiques lues, lui ai demandé comment il voyait ça.
Ce que j'ai retenu, c'est qu'il conçoit lui-même ses instruments, les fait fabriquer (en bois massif) dans une petite unité en Chine, où il se rend.
Pour les "grand-mères" (il produit également des violons et des violoncelles), il est livré chaque année d'une vingtaine d'exemplaires, et c'est tout. Il faut les réserver.
Il les ajuste et les peaufine lui-même, les prépare selon leur destination (ex: classique, jazz), assure semble-t-il un SAV ad hoc.
Il fournit des particuliers, des professionnels, des Conservatoires.
Je ne fais aucune pub (de toute façon il ne fabrique PAS nos grattes), je lui ai juste acheté un ampli Schertler il y a des années. J'ai d'ailleurs déjà évoqué son nom ici.
Je veux juste illustrer une démarche "chinoise", qui semble aussi respectueuse que le commerce le permet, qui débouche sur des instruments au rapport qualité/prix assez bluffant, et autant que je sache, il n'y a pas de gosses travaillant douze heures par jour au Lao Gaï (le goulage chinois) pour notre plaisir égoïste.
J'affirme que mon propos est libre.
Je me sens donc autorisé à vous suggérer de voir son site, qui explique sa démarche, photos à l'appui. C'est intéressant.
- Ne fût-ce que parce que cela peut donner un point de comparaison avec les produits des usines style Métropolis.
(Pour la volée de bois vert, attendez l'après-midi. Le matin, je suis rouillé comme un vieux dobro oublié aux Puces depuis la grande époque de Oscar Aleman. Merci).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!    

Revenir en haut Aller en bas
 
Weissenborn : Cacher le chinois pour noyer le poisson!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel micro pour ma weissenborn?
» Questions d'un gaucher au sujet des Weissenborn
» Tablature Weissenborn
» Le zoo de Shanghai vend de l'alcool....
» cordes john pearse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: les instruments :: Weissenborn et affiliés-
Sauter vers: