Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Slide clinic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
brogil
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 559
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Slide clinic   Mer 30 Nov - 8:08

Revenons présentement au coeur du sujet.

L'étape suivante, je le dis tout de suite, comporte des images aux frontières de l'insoutenabilité (insoutenabilitude?).
Je préviens donc vigoureusement les âmes sensibles de se tenir à l'écart de cette partie du post afin de ne pas vivre par la suite d'horribles nuits agitées de cauchemars dues aux images qui vont suivre.

Dans cette étape, il s'agit de re-casser la tête qui a été mal recollée lors d'une première intervention (celle dont personne n'osera se vanter). Oui je sais c'est une crime de lèse-majesté mais il faut bien en passer par là pour avoir un instrument un tantinet fiable sur la durée.
Je profitte donc de la présence du fer à repasser et de sa chaleur au pouvoir décolllant pour opérer cette odieuse action.
A ma surprise, la chose résiste plus que prévu, mais bon, au final c'est pas une tête de guitare Almirez qui va résister longtemps à la brutalité sans nom dont je fais preuve dans ces occasions rares et exceptionnelles.

Le résultat, vous vous en doutez, c'est que j'ai cassé un peu plus que prévu...
Qu'à cela ne tienne, la pénurie de colle titebond n'ayant pas encore touché la région, j'ai de quoi tout recoller même si l'opération n'en devient que plus délicate.

Les images qui font mal (je vous préviens une dernière fois, après il sera trop tard bravo ! ) :



C'est horrible, n'est ce pas? Je vous en remets un 2eme.



Et oui, des fois on trouve des points commun entre la démolition de gros oeuvre et la lutherie. sourire
On dira que c'était un cas de force majeur.

Trêve de lamentations, il faut tout rassembler maintenant.

Finalement, vu l'objectif du projet, je décide de tout faire très vite et au plus simple, le but étant que tout soit en un seul morceau.
On ne se pose pas trop de question et on fait jongler les serre-joints :



Un peu de séchage et j'attaque en suite le ponçage de l'ensemble manche et tête :



Ouf, tout est en un seul morceau, on va pouvoir attaquer la réhabilitation du manche et de la tête.
Enfin, dans un prochain épisode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belisaire
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 941
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: Slide clinic   Jeu 1 Déc - 14:30

Salut tous
Ben, c'es un peu style Guillotin comme technique mais radicale.
Merci, Brogil, tu me consoles lorsque je m'auto-flagelle pour un petit éclat sur une réparation.
Si jamais Mig lit ce post, il va nous faire un infarctus !
Bon courage
bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brogil
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 559
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Slide clinic   Dim 4 Déc - 10:49

Nouvel épisode, consolidation.

La tête étant "légèrement" fragilisée par les opérations de restructurations, je rajoute un placage conséquent de massaranduba (environ 6mm d'épaisseur).



la tête devrait ainsi tenir le coup maintenant.

Je suis obligé de recréer les défonces pour le passage des cordes (défonceuse et lime ronde),
on aperçoit la vis de centrage de la touche avant le collage :



La touche, à l'origine est recouverte d'une couche de teinture noire sensée, je suppose, créer l'aspect de l'ébène. On se contentera du palissandre qui se trouve en dessous, ce qui d'ailleurs me convient mieux au niveau du look.





Je décape sommairement pour laisser un petit coté roots vintage (et en même temps gagner un peu de temps...).

La touche est alors recollée sur le manche :



Petit décapage du chevalet qui laisse apparaitre un bois très clair:



Dans un morceau de cornière en laiton, je taille un sillet pour le chevalet, pour le sillet de tête, le morceau d'os de boeuf conviendra nickel comme d'hab.



La suite bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brogil
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 559
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Slide clinic   Mer 7 Déc - 12:33

Je constate que tout cela vous laisse sans voix, ça me fait ça aussi des fois...

Je continue donc les tribulations de madame Almirez au doux pays de la démollition nerveuse et des modifications inattendues.

On a donc parlé de la fragilité de la table qui est suceptible de se soulever, avec une forte tendance à vouloir rejoindre le sillet de tête.
Ma réflection, à ce sujet, m'a conduit à me dire que, s'il est vrai que des cordes tirant fortement vont avoir tendance à soulever la table, l'ajout d'un cordier aurait pour effet de déporter cette traction sur la partie basse du corps, qui lui, est renforcé par un talon.
D'accord, sur la table, à la place, il y aura un effort d'écrasement. Disons que je préfère la voir s'écraser plutot qu'être arrachée.
Question de gestion de risque en fait...

L'aventure c'est l'aventure, je me lance dans la réalisation d'un cordier assez sommaire, armé de ma meuleuse et d'un morceau de vieux convecteur électrique.
C'est vrai, on ne pense pas assez à l'influence du convecteur électrique sur la guitare slide et on a tord, je vous le dis!

Je m'inspire (très) vaguement d'un cordier existant pour tracer au crayon la découpe et vogue la galère. A moi les étincelles et le crissement apocalyptique du métal en fusion.



La tôle étant très fine (0,8mm), j'ai réalisé un bossage sur la partie longue du cordier pour le rigidifier un brin.
Manque de bol, j'ai oublié de retourner la pièce qd j'ai fait ça et le bossage est donc à l'envers.
Pas bien grave vu la "rootsitude" finale de l'instrument.

Un coup de brosse métallique pour décaper le plus gros de la rouille et de la peinture qui ne veut pas rester (et on la comprend), et on perce pour passer les cordes et la vis de fixation.

Là, on voit le résultat, une fois les cordes installées.



Je reviens sur la table, au démontage du manche, j'ai franchement hésité à virer cette table en odieux contreplaqué, me disant que c'était si facile de refaire une table en vrai bois bien sonore.

J'ai résisté, j'ai résisté, j'ai résisté, et puis finalement...
... j'ai tenu bon. J'ai laissé comme ça. Le but étant de finir rapidement l'engin, c'était pas le moment de rajouter une vingtaine d'heures au projet.

J'ai simplement décapé grossièrement et le plus salement possible la table à la ponceuse excentrique, pour enlever une bonne part des 3 mm de cet horrible vernis qui enferme le son.

Le décapage en cours :



Une fois le ponçage à peu près fini (c'est à dire pas fini du tout), je décide de monter des cordes pour voir les premières réactions de la bête.
Ben oui, ça serait bête d'investir dans de la finition si l'ensemble ne permet pas de jouer de la guitare.

Voici donc madame Almirez, Brogalmirez pour être précis, s'étant parée d'un élégant jeu de cordes Elixir (c'est tout ce que j'avais sous la main) 12-53 :



Finalement, le look est assez sympathique comme ça, pas fini!



Les mécaniques d'origine ont trempé quelques jours dans le dégrippant pour retrouver une sorte de jeunesse fonctionnelle pas si évidente que ça à démontrer. Enfin, ça grince toujours mais la rouille est partie.





sur le manche j'ai prévu de mettre des repères en nacre pour savoir où jouer les bonnes notes (vu que c'est celles là que j'aimerais bien jouer), on voit ici les perçages des repères et la vis de centrage du manche qui n'a pas encore été retirée :



Remarquez bien que j'ai même mis un coup de chiffon sur les cotés et la dos, c'est dire :



Bon, voilà, ça joue.
Avec un bon son de carton, digne des meilleurs contreplaqués de grandes surfaces de bricolage.

L'idéal, évidemment, ça serait de faire une vidéo avec du son pour qu'on se rend bien compet du résultat.
Ca serait l'idéal, c'est sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brogil
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 559
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Slide clinic   Mer 7 Déc - 13:23

Petite vidéo tournée vite "fait sur le gaz".
(C'est pour écouter le son de la planche pas pour le jeu qui lui, est de l'ordre du grand n'importe quoi, mais bon, je vais travailler, c'est promis.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CharlieandtheBlues
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Slide clinic   Mer 7 Déc - 19:40

Et bien elle a une meilleure gueule qu'au début! bravo !
En tout cas pour 5 euros, et vu le son que tu en tires, tu t'en sors bien je trouve Very Happy

Maintenant faut attendre un ou deux jours, voir si le manche va tenir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brogil
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 559
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Slide clinic   Mer 7 Déc - 20:46

Merci Charlie,
je ferai des photos de l'évolution du manche, heure par heure la classe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slide clinic   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slide clinic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Slide clinic
» guitare slide indienne.
» l'histoire de la slide hawaïenne
» trouver son slide
» Comment transformer sa guitare pour le slide ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: lutherie et bidouilles :: constructions et réparations-
Sauter vers: