Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 16:31

Merci à mr Worall, (que j'ai trouvé écrit "Whuroll" dans d'autres sources) qui a eu la bonne idée de faire un tabac avec ses deux "tubes", qui ont largement diffusé ces façons de se désaccorder, et sans qui je n'aurais pas le mème nom de scène.

Le pire c'est que ce n'est pas l'inventeur des open, mais juste celui qui en a établi des traces encore lisibles aujourd'hui.

http://jasobrecht.com/blues-origins-spanish-fandango-and-sebastopol/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 18:02

Pour remonter encore plus loin, le Fandango (style érigé comme 'l'essence de l'Espagne" par le régime franquiste, ce qui m'a toujours fait pisser de rire, quand on connaît ses origines "nègres") est originaire des Antilles (Cuba) et en remontant encore, comme beaucoup de musiques cubaines, fortement influencé par les musiques "métisses" de Saint Domingue.
Lors des révoltes d'esclaves dans la Perle des Antilles (fin 18ème) un grande partie des colons et de leurs esclaves se sont enfuis, pour une part dans l'Est de Cuba (d'où sont originaires la plupart des musiques populaires cubaines) pour une part vers la Nlle Orleans.
Il semblerait que cette société mixte très peu cultivée utilisait des instruments accordés en open, bien plus aisés à apprendre... il est aussi évident que les structures musicales de ces musiques antillaises et des musiques pré-blues soient aussi très proches... (les 3 accords de base du blues se retrouvent exactement aux Antilles)
Ca m'a toujours semblé bizarre le peu de lien fait d'habitude entre le blues et les musiques carribéennes, alors que le terreau d'origine est exactement le même, c'est dans la même région. Bien sûr aux USA, il y a l'influence irlandaise et anglaise, et aux Antilles, l'espagnole, mais pour le reste, on parle d'un peu la même chose...

Pour ceux que ça intéresse: le très bon 'LA Musique à Cuba" de Alejo Carpentier et bien sûr "Le Peuple du Blues" de Leroi Jones (entr'autres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maikel
Langue pendue


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 18:09

Il paraitrait meme que l'open de Re mineur utilisé par skip james est aussi du a une rencontre avec des musiciens des iles d'en face du mississippi mais je ne sais plus lesquelles.
Gorax, c'est toi qui m'a proposé un invit facebook recemment (Bernard C. ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlambproject.be
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 18:24

niet... la classe
moi je te vois te tps en tps à Acosse... j'étais à Fleurus (Brozman) avec JP (sorry pour le message perso) la classe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maikel
Langue pendue


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 18:27

Aaaah OK OK OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.moonlambproject.be
bobem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Vilaine Bretagne
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 19:20

sebastopol a écrit:
Merci à mr Worall, (que j'ai trouvé écrit "Whuroll" dans d'autres sources) qui a eu la bonne idée de faire un tabac avec ses deux "tubes", qui ont largement diffusé ces façons de se désaccorder, et sans qui je n'aurais pas le mème nom de scène.

Le pire c'est que ce n'est pas l'inventeur des open, mais juste celui qui en a établi des traces encore lisibles aujourd'hui.

http://jasobrecht.com/blues-origins-spanish-fandango-and-sebastopol/

Excellent!!! bravo !
( Et jetez-vous sur tous les autres articles de Jas Obrecht, c'est une mine d'or! victoire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluesdevache.blogspot.com/
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 19:36

Maikel a écrit:
Il paraitrait meme que l'open de Re mineur utilisé par skip james est aussi du a une rencontre avec des musiciens des iles d'en face ...
Wiki: ce serait son "maître" Henry Stuckey qui lui aurait appris ce jeu en open de Dm (Em selon d'autres sources) suite à une rencontre avec des soldats des Bahamas durant la 1ère guerre... à vérifier...
Version un peu différente: http://www.tdblues.com/?p=479
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belisaire
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 941
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 29 Nov - 20:50

Salut tous
Ben, ouais Gorax
Le fandango est l'adaptation de la chica, danse africaine. Les espagnols l'ont adoptée des esclaves lorsqu'ils occupaient une partie des Antilles. Puis, la boucle se referme. Louis XV a vendu la Louisiane à l'Espagne en 1762 qui la refilée à la France en 1800 avant que Bonaparte ne la vende aux américains en 1803. Donc 18 ans d'occupation espagnole de la Louisiane, ça laisse des traces forcément. D'ailleurs certains historiens datent l'apparition de la guitare dans le milieu populaire de cette époque. Ca se discute.
bec
PS : Histoire musicale des acadiens (1604/1804)- Gérard Dôle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Une petite histoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Mar 30 Nov - 15:50

kwa !? Gerard Dôle à écrit un bouquin là dessus????? t'as des détails? l'éditeur???
c'est un sacré mordu celui-là; puis c'est toujours plus chouette à lire quand c'est un musicien passionné qui écrit!

Diantre, ce sujet prend jolie tournure bravo !

Fascinant!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Mar 30 Nov - 16:09

J'adore ça, mais je trouve qu'il y deux problèmes:
- Très difficile de trouver un ouvrage qui "traverse" les frontières des régions et des styles: l'exemple de cette culture africaine des esclaves mixée avec les différents apports européens (et indiens) est le + souvent regardée séparément dans l'optique Blues, jazz ou musiques antillaises, alors que musicalement, la base est la même.
- Quand on tombe sur un truc fouillé et sérieux, ça devient une affaire de spécialistes et il y a beaucoup de trucs ch.... par ex."La Musique Cubaine" de A. Carpentier traite beaucoup de la musique d'église ou classique. Il y a en gros un chapitre sur la musique populaire - très intéressant, mais un goût de trop peu ... Ou alors, c'est "pour vendre" et c'est l'éternelle liste de bluesmen... souvent très bien fait, mais qui ne replace pas la musique dans l'histoire, la géographie et les échanges et apports culturels.

-> dans le blues, la "personnalisation" et le vedettariat sont très tardifs - sauf, bizarrement pour les femmes (années 20 et 30)

... Et puis pourquoi telle ou telle musique trouve à un moment donné un écho à l'autre bout du Monde? ce n'est jamais du hasard... par ex. le blues "anglais" (et hollandais). A ce niveau, entre les lignes, le bouquin de Keith Richards (Life) en dit pas mal, mais il faut décrypter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belisaire
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 941
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Mar 30 Nov - 22:02

Salut tous
Ben, Sébastopol :
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=13812
Attention, le chapitre sur les espagnols ne fait que vingt pages sur les 610 du pavé.
Comme le dit Gorax, c'est de l'ethnomusicologie.
Sinon, je connais très bien Gérard Dôle (dit -le pape), je l'ai accompagné de nombreuses fois sur scène.
Un certain nombre de nos aventures sont classées secret-défense !
Je suis passionné de musique cajun (voir mon pseudo), si tu a besoin.
bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Mar 30 Nov - 22:48

Vais essayer de me le faire envoyer... pour ce qui est de la musique cubaine: l'apport français y est important aussi: les colons fuyant Saint Domingue y ont amené la "contredanse" (pas rire) qui est devenue très à la mode à Cuba et est une des bases du Son, ancêtre de ce qu'on connaît bien actuellement en musique cubaine.
Les fanfares militaires françaises ont eu aussi leur importance, à Cuba ET en Louisiane: c'est une des influences dans la création du jazz, début XXème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dobropat
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 781
Age : 61
Localisation : quelque part dans la galaxie (mais surtout en Aquitaine)
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Dim 5 Déc - 15:33

bravo ! excellent cet article sur SPANISH FANDANGO, je me régale ! Question idiote : comme les origines du blues sont incertaines, est-ce le morceau de Worhall qui aurait influencé le blues ou l'inverse ? (qui de l'oeuf ou de la poule ? ...) hmmm

Quant à la partition, je trouve rigolo mort de rire d'accorder la guitare en open tuning et de jouer le morceau comme si elle était accordée normalement ! tooo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://docbarlow.com
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Une petite histoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 6 Déc - 14:16

sourire voilà de quoi faire bosser le père noël......et ensuite de quoi glandouiller jusqu'au printemps en bouquinant!

hé-hé; qui sait qui a amené quoi à qui; c'est ce qui est bon dans ces musiques...impossible de remonter la piste jusqu'au bout.
C'est dur à avaler pour notre époque de données maitrisées, connues, quantifiées, aplaties; on aime se faire croire qu'on maitrise tout, c'est une vielle maladie humaine!
Et bien des musicologues s'y cassent encore les dents; vive l'aléatoire, le hasard, le vent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
gorax
Langue pendue


Nombre de messages : 862
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 6 Déc - 14:37

+ 100... toutes ces études montrent que tout est dans tout, que les influences vont dans tous les sens, les musiciens étant dans les premiers à être des "éponges" et à se nourrir des nouveautés qu'ils entendent. Bien sûr la circulation est générale maintenant, mais dans les siècles passés, dès qu'un musicien arrivait dans une ville, il influençait souvent le milieu musical, les exemples sont nombreux...
C'est utile dans la mesure où ça peut combattre le nationalisme culturel (je rappelle l'histoire du Fandango érigé en "musique traditionnelle d'état" par le franquisme, alors qu'il a de solides origines "nègres")... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vleb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 5772
Localisation : Paris, 15ème
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   Lun 4 Mar - 17:40


_________________
vleblues~~du blues plus ou moins roots
------------------------------------------------------
http://vleblues.free.fr
http://www.myspace.com/vleblues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vleblues.free.fr En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite istoire des opens G "spanish" et D "vestapol"
» La petite nouvelle: Saranayde
» Petite Fleur S Bechet
» petite soiree pik nik
» [News] Pinky n'est pas la petite amie de Bill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: les techniques :: accordages : open tunings-
Sauter vers: