Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bonjour, présentation digressions et autobiographie

Aller en bas 
AuteurMessage
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Dim 26 Aoû - 13:12

Salut à tous, me voilà à la case présentation comme le veut la tradition.
J'ai déjà bien parcouru votre forum de slide et franchement c'est une mine d'informations et un vrai lieu de partage pour passionnés.
Honnêtement je suis impressionné aussi par la bonne tenue de ce forum, pas d'écriture sms hiéroglyphe, beaucoup de respect même en cas de "désaccord", pas de dogmatisme, de l'humour (beaucoup), des infos précises et passionnantes.
bon parfois il y pas mal de "c'était mieux avant" mais c'est souvant charmant et bien dosé et pas toujours faux...

Suis bavard je le sais Wink
j'ai commencé la guitare avec le picking de Dadi, la méthode de Alain Giroux, steeve waring etc...j'adorais ça, il y a fort longtemps, j'ai joué à peine 2 ou 3 ans dans ce style car un jour un copain a sorti devant moi une guitare flamenca et s'est mis à jouer, et l'hallucination totale pour moi, c'est quoi ces sons ??? , "c'est pas vrai tu fais quoi avec tes doigts !!!!", "putain c'est merveilleux", bref un vrai coup de foudre !
me vl'a parti pour 20 ans de passion, avec le coté parfois extrême de l'afficionados, du flamenco puro c'est ça que je voulais, pas de la rumba à la gipsy king (style fort intéressant au demeurant), le musique de dieu quoi Paco de Lucia !cheers
Découverte de rythmes (compas ou palos) du jeu en finger picking évidemment, d'ailleurs en flamenco il n'y a rien d'autre, point de médiator, ça n'existe pas.non-non
Passion dévorante, travail des solos et des rythmes de base (d'ailleurs pour info sur scene on improvise pas, il y a des variantes mais jamais d'impro au sens strict)
on parle beaucoup en 12 aussi mais en 12 temps pas en 12 mesures.
Certains styles sont très rapides et franchement passer un trait de "solo" (une falseta on dit) à 220 à la noire qui commence au temps 6 et demi et finit au 3 et demi par exemple ben pff 2.72 secondes le passage, à bosser 3 semaines pour l'avoir un chouille en main (bon j'étais pas très doué certes) pfff comme c'est dur.(trop...Crying or Very sad )
Bon n'être pas espagnol et de surcroit pas gitan c'était pas évident, un milieu pas toujours facile en plus mais si attachant.
Au moins lors de ma naissance ma mère n'a pas eu à souffrir du passage de la guitare comme chez les gitans mort de rire mort de rire mort de rire  
Je vous parle beaucoup de flamenco en espérant que cela est intéressant pour vous.
Pour le chant en flamenco c'est juste impossible, un art sacré et obscure.
Vous allez comprendre pourquoi je m'étends sur le flamenco car j'y vois de fortes similitudes avec le slide, que ce soit techniquement, historiquement et même "philosophiquement".
Quand je regarde une vidéo de Son House death letter blues par exemple j'ai l'impression d'y voir parfois du flamenco, les doigts déliés qui frottent les cordes, un style composé sur l'instrument et un chant profond qui part du coeur.
Historiquement le flamenco commence son développement au début du xxeme, n'étant pas spécialiste du delta blues vous pourrez me corriger,mais j'ai l'impression que c'est pareil.
Ce sont des hommes qui ont souffert, la communauté gitane opprimée, les noirs réduits à l'esclavage.
Ces musiques viennent du cœur, de la terre, des tripes, elles parlent de souffrance, de drame mais aussi d'espoir et de joies simples.
C'est pour moi une tristesse joyeuse, c'est un peu comme ces musiques des pays de l'est, la musique klezmer, tsigane, les musique de mariages et d'enterrements, voir aussi les saudades brésiliennes ou le fado etc...

J'ai toujours eu ces sons de slide en tête, delta blues, il m'ont toujours fait vibrer, je me suis toujours dit un jour : tu essaieras, et bien voilà le jour est venu, le flamenco m'a totalement passionné, j'en écouterai toujours, je vibrerai encore, je ressortirai ma superbe guitare flamenca de temps en temps mais voilà j'ai envie de jouer du slide et du vieux blues acoustique en finger, le flamenco c'était un peu l’Everest, une exigence technique et un temps de pratique très chronophage, et j'ai envie de changer d'air aussi tout simplement, revenir à mes premières amours.
J'ai trouvé une boxcar pas cher et un parlor sur le coin coin, me suis frénétiquement jeté sur son house, ai regardé plein de vidéos, de tuto ai récolté pas mal de partoches et en route !Cool
Le pied total, j'ai constaté qu'il y avait une grande liberté en plus, personne ne semble utiliser les mêmes techhniques et doigtés, le botleneck peux se mettre sur n'importe quel doigt etc...
on peut pas faire n'importe quoi non plus la rigueur rythmique est de mise, ça sonne , ça me plait, on peut "rentrer" dans la guitare ou jouer tout en finesse, ça résonne ça chante ça me parle, c'est mélancolique et joyeux, enfin bref les mots ne suffisent pas toujours ou semblent maladroits, je débute.
L'histoire m'intéresse, les instruments aussi, les biscuits, spiders, tricones, woods, steels ,brass , bottle etc.... passionnant.
Je débute, j'apprends, je repars un peu de zéro, m'en fous j'aime ça.
Que dire aussi d'un morceau comme paris texas, envoutant et mystérieux, ça aussi je veux le jouer na !bounce
J'ai l'impression qu'il faut s'immerger dans ces styles, en écouter beaucoup, sentir les rythmes et progressions pour parvenir à se détacher et ne plus compter, bon compter ça je connais, je suis assez laborieux et le métronome est mon pote, jouer très lentement, décortiquer etc...bref ça c'est mon style, je ne suis pas doué c'est sur me faut du temps.
Les gammes, reversements, improvisation, harmonisation et j'en passe, c'est du charabia pour moi, me faut la partoche et je la joue, bon je vais m'y pencher sur tout ça seulement si ça me semble nécessaire.
Une vrai pipelette, on n'écrit plus assez de nos jours alors là c'est l'occase.

Je risque de vous poser pas mal de questions, de chercher des instruments, de comprendre des techniques, de régler mes guitares etc....
Merci d'avance pour l’accueil et si je suis trop loquace n'hésitez pas à me le dire honte
Sinon j'aurai aussi pu faire plus court :
Je m'appelle Michel, j'ai 46 balais, je suis dans le sud est et j'ai envie de slider

Et si je commençais direct par deux tites questions pour vous montrer ma totale ignorance Mr. Green Mr.Red  

-Vau t’il mieux des cordes un peu hautes avec un tirant moyen ou des cordes plus basses mais avec un fort tirant, ça doit slider dans les deux cas non ?

-Je cherche un réso métal, dans les 800 roros j'ai beaucoup d'alternatives, un gold tone béard, un gretsh, un MM et en occas j'ai vu un selmer beuscher dans ces prix, voir des omi des années 80 ?

-Le plus polyvalent pour du delta et du ry cooder serait un biscuit ou alors spider ?

Merde ça fait 3 questions en fait
Bon allez je me lache, pour les semaines à venir

-Les vieux blues sont ils toujours en 12 mesures et en I-IV-V ou y a t'il d’autres formes ?

-On parle peu des parlor, elles ont l'air de slider grave non ?

-Ne peut on pas mettre si on monte par exemple un jeu de corde en 13/56 medium, mettre une corde de si en 15 à la place du mi ?

-Faut il être d'origine africaine pour réellement jouer du blues ?mort de rire

-Faut il être croyant du interpréter du Bach ?honte

-Peut on jouer avec 2 botllenecks en même temps sur deux doigts  différents ?haha !

-Manitas de la bitas a t'il vraiment existé ? clown  

-etc...

- et non finirons par cette dernière question (hors barême je suis pas vache)
 Pourquoi y t'il quelque chose plutôt que rien ? ......

Salut à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3375
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Dim 26 Aoû - 17:22

Slide06 a écrit:
Salut à tous, me voilà à la case présentation comme le veut la tradition.


Et si je commençais direct par deux tites questions pour vous montrer ma totale ignorance Mr. Green Mr.Red  

-Vau t’il mieux des cordes un peu hautes avec un tirant moyen ou des cordes plus basses mais avec un fort tirant, ça doit slider dans les deux cas non ?

-Je cherche un réso métal, dans les 800 roros j'ai beaucoup d'alternatives, un gold tone béard, un gretsh, un MM et en occas j'ai vu un selmer beuscher dans ces prix, voir des omi des années 80 ?

-Le plus polyvalent pour du delta et du ry cooder serait un biscuit ou alors spider ?

Soit le bienvenu parmi nous à bras

Ry Cooder en joue jamais sur résonateur mais plutôt dans ses jeunes années sur une Martin. A l'heure actuelle il joue pas mal de grattes étranges et a toujours ces deux Coodercaster soit des Stratocaster grandement modifié avec des micros de Lap Steel (Ohahu) ou des Teisco gold foil
[quote="Slide06"]

Slide06 a écrit:

-Les vieux blues sont ils toujours en 12 mesures et en I-IV-V ou y a t'il d’autres formes ?
Il y en a autant que de bluesman notamment des formes en 8 mesures ou 16 mesures voire même des trucs impairs comme certain Lightnin Hopkins ou comme un titre de Little Walter ou il manque des mesures dans un couplet (Just your fool). Concernant les grilles là encore il y a de tout notamment des grilles ou on ne joue pas le 4ème degré (IV) mais ou il est suggéré par une ligne mélodique (Patton, Tommy Johnson, Fred Mc Dowell). Après il y a tout les titres du répertoire spirituals ou gospel ou le deuxième accord est très souvent le V et pas le IV


Slide06 a écrit:

-On parle peu des parlor, elles ont l'air de slider grave non ?

Souvent les Parlor sont de bons instruments pour le blues au bottleneck d'ailleurs les 12 cases hors caisse ont très bonne réputation pour ça les vieilles Harmony ou Stella sont très recherchées


Slide06 a écrit:

-Ne peut on pas mettre si on monte par exemple un jeu de corde en 13/56 medium, mettre une corde de si en 15 à la place du mi ?
Salut à tous

Rien n'est impossible mais attention au manche qui peut se retrouver tordu, bien entendu ça dépend si tu parles de jouer en standard ou en open tuning
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/jipes.blues
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mer 5 Sep - 0:07

Merci, ça me fait quelques pistes à creuser Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3095
Age : 43
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Lun 8 Oct - 14:16

kwa !? Wow!!!!

Alors là; je crois qu'on a jamais été honoré par un post de présentation aussi profond et développé...comme j'aime! hihi !

Bienvenu!!! à bras

Vraiment chapeau pour ce temps pris à développer; c'est exceptionnel de voir ça sur un média aussi "jetable", moi je prends ça comme une preuve de considération, de respect pour chacun; un véritable cadeau, et ça met tout de suite la barre très haut dans la qualité de l'échange.
Je dis bravo! bravo !

Tout en recevant aussi tes remarques, c'est vrai, tout est là.

Comme tu le vois ce forum est juste bâti de ce que chacun y apporte, donc très heureux que tu tu t'y sente à ta place, ça confirme que le temps et l'énergie que tout le monde à semé ici porte ses fruits!

(juste une petite parenthèse sur les dangers de l'humour, qui s'il peut-être un bon ingrédient pour donner un peu de chaleur humaine, peut aussi parfois gâcher la sauce en laissant ouverts plusieurs niveaux de lecture possibles; donc ingrédient à doser avec finesse, et parcimonie...).

Totalement d'accord avec toi sur les similitudes d'énergie entre Blues et Flamenco; il y a un passage dans le texte autobiographique de Alan Lomax qui est frappant là dessus (et il est aussi allé en Espagne), pour moi c'est une phrase très importante car elle est presque centrale dans le spectacle-lecture-musicale-duo que j'ai eu le bonheur de mettre sur pieds avec l'éditeur de ce bouquin fabuleux: "Le pays où naquît le Blues":
..."Son House, transfiguré, n'était plus l'homme calme et affable que j'avais rencontré, mais possédé par le chant, comme le sont les Gitans en Espagne, comme rendu aveugle par la musique et la poésie"...

Et tu as raison, il existe d'autres passerelles avec d'autres styles musicaux, nés aussi de l'oppression...(personnellement le Rébétiko me capte de plus en plus...).

On pourrait y passer des heures; cette dignité superbe, cet esprit de compassion, de fraternité codée, de poésie brute et de provocation...des heures...nées de l'étouffement, de la violence d'une caste qui finalement a elle aussi été séduite par le charme sulfureux de ces musiques, ce scénario existe dans plusieurs cultures.

(avec une parenthèse de pub pour la maison d'édition qu'il faut suivre de près: "les fondeurs de briques", qui ont aussi traduit un ouvrage sur les racines du Flamenco, et d'autres merveilles méconnues autour des musiques les plus pures).

Jipes t'a déjà donné un paquet de réponse en retour de tes nombreuses questions bravo ! , je n'ajouterait pas grand chose, juste de te méfier des tirants très forts, et des slides très lourds qui ont pourtant leurs aficionados, (j'en étais aussi).
Et effectivement une action un poil plus haute est plutôt à considérer...

Absolument dans le mème regard sur les guitares "Parlor" totalement à propos pour ce style de jeu, leur format donne un son plus pincé, et une dynamique qui a tout son sens, et plus particulièrement les guitares à barrages parallèles.
(Les Américaines sont rares et chères, mais nos européennes: Framus, Levin, Patenotte, Miller, ...etc, sont totalement à propos et encore trouvables pour peu).

Toujours très perplexe devant le peu de luthiers qui osent se tourner vers ce type de construction, et encore plus en regardant dans les productions de masse..............pourtant la silhouette des parlors est parfois reprise, compacte et confortable, mais jamais avec des barrages parallèles, on retombe toujours sur le X traditionnel....pourtant plus complexe à produire...
Sans doute que la déformation naturelle d'une table barrée de façon plus légère représente un risque de retours en garantie?...ou serait inacceptable pour le guitariste moderne?....ou bien ce type de sonorité plus crue n'est pas acceptable pour une oreille moderne?....

Le format des Washburn SWKK calqué sur leurs instrument du siècle dernier est très intéressant et largement présent sur le marché de l'occasion, avec un manche renforcé, et un chevalet fixe (contrairement aux européennes citées plus haut), leur son est intéressant, il existe une version massive, ne pas se tromper dans le références, il y en a plusieurs très proches, peu réellement 100% massif....mais la version cheap est étonnante, j'en ai adopté une comme "guitare de camping" et ma foi, il y a de quoi s'amuser.
Je pensais peut-être en faire un article car ça pourrait aider pas mal de gens à se découvrir un joli son... hmmm

(leur défaut serait ce chevalet si désagréable au toucher, et visuellement, les rayons pyramidaux sont très agressifs, mais en les ponçant pour les adoucir, ça passe mieux; par contre comme souvent en Indonésie, les chevalets sont taillés trop bas, pas assez épais, donc ça nécessite un sillet de chevalet dépassant les côtes cohérentes pour retrouver une action slide, donc le levier de traction des cordes augmentant il y a risque de fissure en bout de sillet...classique...le mien se décolle partiellement à l'arrière, me laissant apercevoir que le vernis n'est que partiellement dégagé sur la zone de collage...classique aussi dans ces tarifs...je pense me tailler un nouveau chevalet, mais il en existe sans doute de mieux conçues dans cette série?).

Pour Ry Cooder, je crois me souvenir d'avoir lu dans un article d'avant internet qu'il jouait sur une Parlor très ancienne, en acajou, de marque inconnue, trouvée dans une cave au nouveau Mexique, (avec une silhouette de Régal?...), vrai aussi qu'une Weissenborn à également été utilisée pour la bande de "Paris-Texas", et souvent on fait l'amalgame...cette parlor mystèrieuse lui a servi aussi sur l'album avec V.M Batt "A meeting by the river" longtemps avant que d'autres s'engouffrent dans la musique Indienne.
(Ce disque est une pierre angulaire pour moi...vraiment un vieux copain...je l'ai encore en cassette!!!).

Monter du 15 à la place du 13 peut aider, j'ai essayé mai finalement je me rends compte que le 13 reste tout à fait correct, puis je me rends compte que le 13 est plus naturel...j'essaie de me débarrasser de toutes les petites manies, les "béquilles" qu'on s'invente et qui finalement nous rendent plus dépendants, j'aime l'idée de pouvoir jouer n'importe quel instrument de façon directe, en comptant d'abord sur mes mains.
Les anciens ne se compliquaient pas la vie, et jouaient ce qu'ils trouvaient, rarement réglées aux petits oignons... siffle

Et tu trouveras d'innombrables variantes dans les nombres de mesures, de liberté, de possibilités dans ta propre interprétation; c'est tout ce qui fait la beauté du Blues et du slide! victoire
Bonnes recherches et explorations!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Lun 8 Oct - 19:12

Merci pour l’accueil jipes et sebastopol Very Happy
J'ai craqué j'ai déjà trouvé 2 belles guitares pour slider en open d et en g et je me régale (ce ne sont pas des regal mort de rire ), dès que j'en aurai le temps je vous les présenterai (j'ai déjà quelques soucis de réglages d'ailleurs).
C'est vrai j'ai bien pris mon temps de présentation mais ayant parcouru auparavant votre forum je pense
qu'il est d'une rare qualité.
ps: merci pour cette citation qui est une pépite pour moi "Son House, transfiguré, n'était plus l'homme calme et affable que j'avais rencontré, mais possédé par le chant, comme le sont les Gitans en Espagne, comme rendu aveugle par la musique et la poésie"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrice2244
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 349
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mar 9 Oct - 8:58

Alors ? Tu as trouvé ton bonheur ? Pour quel biniou as tu opté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mar 9 Oct - 17:00

Salut les slideux, à la demande générale Very Happy , après m'être présenté en "chair et en os" je me présente en bois et en métal.
Bon là je préviens d'avance il y a un gros craquage de ma part, un immense coup de cœur pour ces guitares et une perte de raison évidente.
Car oui posséder ces instruments pour débuter n'est pas nécessaire, c'est donc indispensable.... Et comme j'ai pu le lire il semblerait que ces guitares aient une âme ce que je confirme et cela des les premières notes égrenées, elles sont comme habitées, voir hantées pour certaines.
J'ai donc vendu 2 ou 3 instruments précédant (une viole de gambe notamment) et me suis constitué une cagnotte.

Direction le bon coin bien sur, je cherche du pas cher pour tester, je dégotte donc à quelques kilomètres de chez moi une gretsch boxcar pour une poignée de figue, s'en suit un coup de foudre, j'adore le slide et ma foi la tite gretsch sonne bien.
Je suis contaminé, la fièvre monte, peut être pers-je de la lucidité, une voix me dit "il te faut un biscuit" aussi et comme ça avec 2 grattes et tu pourras travailler les 2 opens tuning.
Je me mets en tête d'essayer le plus possible de résonateur, direction les boutiques, y a pas grand chose, 2 gretsch, une honey dipper métal et une bobtail bois, puis j'essaie une autre bobtail, j'essaie aussi un Johnson tricone chez un particulier, je vais en Italie dans une boutique plus fournie, et là j'en essaye plein, gretch, dobro, Dean etc... je ne sais plus quoi, plein d'autres et 2 nrp !
Évidemment les 2 nationals sont fantastiques, une wood body biscuit, la big claque, un son chaud qui projette, très réactif et précis, jouabilité au top pffff !!!!
Un tricone antique brass Polychrome oui, la magie, moins spectaculaire que le wood body mais plus profond, plein d’harmonique et de finesse.
Trop cher, je résiste et repars bredouille en me disant que la gretsch honey dipper sonnait finalement vraiment très bien, je prends donc la dipper qui me ravit.
Le temps passe un peu, la tricone me hante, j'en vois une d'occase à prix....raisonnable (j'essaie de m'en convaincre...), bingo je la commande.
Bilan 3 grattes, n'importe quoi, j'assume.
J'ai toujours pensé qu'il n'était pas nécessaire d'être un virtuose pour apprécier un beau son, le jeu simple et propre permet à chacun de se faire plaisir, après bien sûr chacun fait avec ses possibilités financières et là nous ne sommes pas tous égaux.
Et puis je débute pas vraiment j'ai 30 ans de zik dans les doigts (je dis ça pour me rassurer), flamenco à fond mais aussi accordéon, viole de gambe et piano (à des niveaux moindres)
Me voilà toujours aussi bavard mais parfois il y a de belles histoires avec des instruments, je vous ai lu, des vintages à retaper commandées aux states, des grattes sorties de je ne sais où etc....

Voilà ma boxcar, gratte pour les bords de rivières, légère que je peux amener en vacance



Voilà la gretsch honey dipper, franchement elle sonne terrible, une patate d'enfer, on peut lui rentrer dedans elle ne bronche pas, très réactive, un coup de cœur



Et voilà la national, une cathédrale, un chouille plus discrète mais tellement riche et fine, je la découvre, faut pas la brutaliser comme sur un biscuit je crois.
De toute façon elle a besoin d'un réglage de sillet de chevalet pour que j'en tire (je tente d'en tirer plutôt) la quintessence
je vais poster un sujet pour vous questionner sur son réglage et celle des autres de toute façon.







Merci de m'avoir lu et à bientôt dans les autres rubriques

ps : franchement je sais j'abuse avec ces 3 guitares pour commencer.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrice2244
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 349
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mar 9 Oct - 19:25

Super ! sourire une en D une en G et une en E ! Elles sont superbes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mar 9 Oct - 20:19

Heuuuuu, y a combien d'open possibles ? sourire mort de rire la classe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3375
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mer 10 Oct - 10:09

Jolie collection tu démarres sur les chapeaux de roue sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/jipes.blues
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3095
Age : 43
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mer 10 Oct - 13:23

kwa !? Ah oui, dés le troisième post après la question sur le choix d'instrument...................tu es quelqu'un d'efficace!
Au moins une de chaque type, c'est le meilleur moyen de répondre a ses interrogations! haha !

Les quelques questions en fin de ta présentation sous une couleur humoristique ont tout de mème une importance, je trouve.

Oui; c'est vrai: tout le monde peut s'approprier un langage musical, ses codes, son vocabulaire, son esthétique...

Mais il me semble qu'il est aussi très important; surtout dans le cas de style musicaux nés de minorités oppressées, de s’imprégner un tant soi peu, ou plutôt le plus possible, de la culture, du contexte social, historique, économique et politique qui les a vus naître.
C'est le minimum de respect que l'on peut renvoyer a des artistes qui ont laissé un magnifique héritage à l'humanité, sans pour autant avoir payés dûment en retour d'un tel trésor....(qui pourtant génère encore des masses de dividendes).

A mon sens indispensable pour arriver à jouer plus "juste".

Pas mal de gens s'imaginent jouer savoir jouer du Reggae une fois qu'ils ont pigé le contre-temps.....................s'investir un peu plus en profondeur est toujours payant.

Mais si tu as tâté de la viole de gambe, il est évident que tu as nécessairement fait le mème constat ! bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Mer 10 Oct - 19:23

Bonjour, oui tu as raison, si j'ai bien saisi, s'intéresser à un style musical c'est aussi et surtout se plonger dans une culture au sens large, c'est en tout cas ce que j'aime, découvrir et  apprendre, que ce soit de l'histoire, de la géographie, une philosophie, de l’ethnologie mais aussi des gens, des musiciens, des instruments, de la lutherie et bien sûr des gestes musicaux, des harmonies et des rythmes.
Le flamenco m'a plongé dans la culture espagnole et gitane, la danse, le chant et la guitare sont comme baignés dans une grande culture authentique et passionnante.
L’accordéon est un instrument que l'on retrouve partout dans le monde, le musette français, les musiques Russes, le tango argentin, la musique klezmer, tout cela est toujours authentique et incroyable à découvrir.
La musique baroque, un univers incroyable qui nous propulse dans le passé, jouer ces notes qui ont plusieurs siècles et ont traversé le temps, c'est avec une grande humilité que l'ont aborde ces styles.

Que chantent les bluesmen du delta ? l'amour, les galères, l'oppression, les joies, les femmes, l'alcool etc... enfin je ne sais pas, je vais aller voir les textes ça me semble important.
Comment vivaient ils ? de quoi vivaient ils ? pourquoi la guitare ? etc...oui ça me semble intéressant
Pour le moment j'en écoute beaucoup, souvent en voiture, j'essaie de m’imprégner un peu des sonorités, des rythmes, des phrases, je regarde des vidéos, les anciens , les modernes et.....je lis votre forum.

Ce qui m'étonne au premier abord, c'est le peu de partitions et de tutoriels disponibles en slide.
Il y en a pléthore en "non slide" mais en slide, c'est comme un secret bien gardé ?
Peut être est-ce une musique qui justement s’affranchit de toute écriture, où le feeling et l'instinct prédominent ?
Un "cadre" est fixé dans lequel chacun évolue à sa manière ?
Je découvre, le chemin va être long mais l'essentiel est là, je me fais plaisir au quotidien et m'amuse beaucoup sur mes guitares.
Pourquoi presque tout le temps des opens (ré et sol souvent) en majeur, l'open par exemple de ré mineur me semble aussi très profond, avec une mélancolie évidente ?
Je me pose plein de questions, évidement pas de prof de slide par chez moi, enfin je cherche encore, peut être vais-je trouver quelques autres passionnés avec le temps, peu de partoches, peu d'infos, pour le moment c'est bien solitaire et ce forum est donc une pépite.
L'essentiel est de jouer et se faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3095
Age : 43
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Jeu 11 Oct - 11:24

à bras Absolument!

Et je pense que beaucoup se reconnaîtront dans tes questionnements.

On en est tous là...ou plus ou moins...

Vrai que c'est étonnant de voir un style musical né assez récemment dans l'histoire de l'humanité aussi peu documenté et "reconnu" (bien que l'on dispose tout de mème de beaucoup plus de matériaux qu'il y a encore vingt ans (merci le web)., énormément d'aspects nous échappent, et sont déjà dilués dans l'oubli... parce-que né d'une classe "humble" à une période charnière, dans un contexte social qui a écarté l'idée de reconnaissance, de documentation, et induit un silence ou plutôt un masque sur plusieurs générations des deux côtés.

(Je suis toujours sidéré du temps qu'il m'a fallu pour trouver quelques traces de l'impact des gangsters, de la prohibition, sur le développement de ces styles musicaux.......parce que forcément, rares ont étés les musiciens à relater leurs rapports avec ces employeurs réputés pour leurs façons brutales d'obtenir le silence...)

L’Amérique est un pays prompt à balayer les traces du passé, ou à remanier l'histoire selon un certain type d'idéologie...(quel génocide a pu réussir à s'auréoler de gloire au point de voir ce générations d'enfants jouer aux cow-boys et aux indiens?... Mexique, Phillipines, Hawaï...etc........l'énorme machine à rêver filtre l'histoire et détourne l'attention).

Le peuple noir qui aurait pu s'intéresser à son passé était à ce moment là trop occupé à aller de l'avant, regarder en arrière ou recueillir la parole des anciens aurait été bien trop amer...quand les témoins de cette époque eux-mèmes se refusaient à faire remonter à la surface des souvenirs acides.
Pour les rares anecdotes qui sont restées, elles sont toujours à lire avec une marge aléatoire, car la transformation, l'affabulation, la transcendance des faits font partie intégrante de cette culture..., quand elles ne découlent pas d'un réflexe de résistance, de survie, de codage ou de censure (consciente ou pas) pour échapper à l'interprétation de l’ennemi, pour ne pas offrir de prise à la violence.
(Les contes et légendes populaires, la pratique des "Dozens", l'argot et la répartie qui nous ont devenus hermétiques), quand elle découle pas d'un réflexe de résistance, de survie, de codage ou de censure consciente ou pas; ou mème d'un esprit de revanche (beaucoup d'énormités ont étés diffusées par jeu, par bravade...voir Sonny Boy Williamson champion de la catégorie hihi ! ).

Peu de musiques sont à ce point noyées derrière un tel brouillard.... pfff

Vu ton parcours musical, je t'encouragerais à ne pas "prendre de cours", je suis sur que tu saura te débrouiller..........on me demande souvent des "leçons", mais pour moi une fois qu'on a fait le tour des points de base, ....la façon de tenir le slide? en 15 minutes...il vaut mieux travailler seul.
C'est la meilleure façon d'éviter une influence mème partielle (quel "prof" sera à mème de donner les bons, ou les mauvais réflexes?), et être seul oblige à se focaliser entièrement, le seul fait d’être deux dans la mème pièce désamorce quelque-chose dans l'attention.
Au bout d'un temps s'enregistrer ou se filmer donne ce recul qu'on pourrait déléguer, mais avec un peu d'oreille on peut trouver ces points faibles soi-mème.

La solitude, me semble un des ingrédients de ces musiques, ça fait partie de la recette non?...

Il y a pas mal d'aspects qui donnent l'impression de creuser une sorte de chemin secret...et ma foi, il me semble que ça revêt une forme de charme...et que c'est peut-être nécessaire de se faire soi-mème son propre parcours "initiatique"?
A son rythme, au gré des trouvailles, des découvertes...

J'ai souvent râlé devant le peu que je trouvais à une époque, en me rendant compte que finalement; si tout m'était tombé tout cuit dans le bec, j'aurais peut-ètre négligé la valeur réelle de ce que j'ai trouvé sous la poussière, entre les lignes?...
J'aurais peut-ètre avalé des notions faussées, ou influencées par un autre regard?

Peut-être que ce brin de magie échapperait à la notation, ou que ce truc est forcément, nécessairement à se forger soi-mème?
En faisant confiance à son étoile, ou au hasard.
Sans doute les seuls outils dont disposaient les pionniers..........c'est aussi une façon de marcher dans leurs traces.

(Si tu creuses dans les textes, tu vas te retrouver au pied d'un mur...., un beau mur certes; mais lis l'indispensable "Talkin' that talk" de J.P Levet..............ça ne rendra pas le mur transparent, mais ça te donnera plus d'ampleur dans la lecture des paroles...
Les Hawaïens aussi ont plusieurs sens pour chaque mot...pas si loi du Mississippi...)

Bonnes recherches! victoire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3095
Age : 43
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Jeu 11 Oct - 11:44

Oh et pourquoi les Opens?

Moi je me demanderais toujours pourquoi le Milarésolsimi........?
Un instrument accordé ouvert se met naturellement à résonner.........avant mème d'en jouer!

C'est tellement plus logique, instinctif...j'ai un peu appris comme ça, avec une guitare brûlée dans un incendie, remontée n'importe comment avec une mécanique en moins...des cordes énormes, un manche tordu.... (nécessairement fausse et injouable en accordage standard ,comme j'ai pu m'en rendre compte plus tard, quand on m'a montré le "vrai" accordage).

Sans mème connaître le solfège ou les positions d'accord, on trouve vite des jolies résonances.
(Il y des tas de gens qui se sont rendus compte que partout où la guitare est allé, hors europe, elle a vite été apprivoisée avec des accordages ouverts...l'histoire et la source des open-tunings est déjà tout un parcours en soi............)

Le "Spanish" ,et le "Vestapol" siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Jeu 11 Oct - 14:23

C'est vraiment passionnant de te lire Sébastopol
Je crois avoir mal formulé ma phrase, je voulais dire, pourquoi toujours des opens en....majeur car je disais par exemple un open de ré mineur me fait vibrer.("Pourquoi presque tout le temps des opens (ré et sol souvent) en majeur, l'open par exemple de ré mineur me semble aussi très profond, avec une mélancolie évidente ?")
Sinon je crois que nos guitares sont faites pour les opens enfin j'adore moi aussi.
Le peu de tablature m'étonne juste un peu, beaucoup de musique "folkoriques" ou de "musiques du monde" (je n'aime pas trop ces 2 expressions on pourrait dire musique des peuples ou musiques ethniques ou encore musiques premières ou autre chose non ?) ont été mise en écriture comme une forme de reconnaissance permettant leur accès à plus de musiciens.
Comme tu dis
"Il y a pas mal d'aspects qui donnent l'impression de creuser une sorte de chemin secret...et ma foi, il me semble que ça revêt une forme de charme...et que c'est peut-être nécessaire de se faire soi-mème son propre parcours "initiatique"?
A son rythme, au gré des trouvailles, des découvertes..." (je n'arrive pas à citer un passage précis honte)
Jouer seul ne me gène pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3375
Age : 59
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Ven 12 Oct - 11:53

Slide06 a écrit:


Que chantent les bluesmen du delta ? l'amour, les galères, l'oppression, les joies, les femmes, l'alcool etc... enfin je ne sais pas, je vais aller voir les textes ça me semble important.
Comment vivaient ils ? de quoi vivaient ils ? pourquoi la guitare ? etc...oui ça me semble intéressant
Pour le moment j'en écoute beaucoup, souvent en voiture, j'essaie de m’imprégner un peu des sonorités, des rythmes, des phrases, je regarde des vidéos, les anciens , les modernes et.....je lis votre forum.

Je crois que tu as a peu près tout saisi sourire Si tu veux approfondir vas faire un tour chez nos voisins du Forum "Au pays du Blues" et accessoirement tu as mes modestes émissions de radio pour élargir ton champ de vision sur le blues

http://www.radiosblues.com/Kind-Of-Blues-297
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/jipes.blues
patrice2244
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 349
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Ven 12 Oct - 15:10

Si tu es accordé en open majeur ,tu peux plus facilement faire des accords mineurs en frettant la tierce de ton accord derrière le bottleneck ((dans la mesure ou le bottleneck est sur l'auriculaire ou l'annulaire ) dans cette configuration il est plus difficile de fretter devant le bottleneck pour passer en majeur si tu as accordé ton biniou en mineur).
Je sais que certain sliders portent le bottleneck sur l'index ,là, je ne sais pas , je n'ai jamais essayé .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Ven 12 Oct - 17:49

Merci pour vos réponses, au pays du blues et radioblues je vais aller voir ça.
Pour le frettage behind the bottle la classe vais essayer, ça doit pas être facile notamment pour les slides....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
osteel
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1825
Age : 41
Localisation : bretagne saint brieuc
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Ven 12 Oct - 19:09

salut,

j'ai comme l'impression qu'on a trouvé plus bavard que Sébastopol sourire sourire sourire sourire sourire
et c'était pas joué.

suis d'accord avec toi, les open de ré, sol majeur c'est super pour joué du bon blues, de l'hawaiien etc mais les mineur, ré, sol et Do aussi, ça ouvre sur beaucoup de chose..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3095
Age : 43
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Jeu 18 Oct - 20:45

Absolument; parfois juste une corde plus haute ou plus basse, et on bascule dans un autre univers......... pfff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
Slide06
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2018

MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   Jeu 18 Oct - 21:23

Do mineur il me semble, juste quelques notes pour un test de slide, le son est très mélancolique et intéressant vous ne trouvez pas ?


Soit dit en passant le test des différents slide est de qualité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour, présentation digressions et autobiographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour, présentation digressions et autobiographie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)
» Opéra de Lille - Saison 2008-2009 Présentation
» P'tit bonjour vite dèf'!!
» Dave Mustaine autobiographie
» euh...bonjour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: Bienvenue :: Présentation-
Sauter vers: