Slide et résonateurs

Présentation et FAQ sur la slide et les guitares résonateurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 triolian wood body sunburst 1931

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: triolian wood body sunburst 1931   Mer 9 Mai - 17:41

Bonjour à tous
je suis nouveau sur le site et donc peu au fait de son fonctionnement. En particulier, suis je dans la bonne rubrique pour répondre aux commentaires que mon premier envoi a provoqués ?. Il y aura bien quelqu'un pour me le dire !
Ceci étant, pour répondre dans un premier temps aux propos de Sebastopol (Que je partage), je n'étais pas le propriétaire de l'instrument pour la restauration duquel j'ai été sollicité et donc tributaire des attentes de son nouveau propriétaire et de son budget.
Il va de soi que j'ai demandé à voir l'instrument avant de prendre la décision d'intervenir sur une rareté historique car il y avait ce qui était visible et ce qu'on découvre quand on va au bout des choses. Le but de l'opération pour "le client" était de rendre l'instrument jouable et lui redonner ses qualités sonores pour un budget de ...500€, fournitures comprises. Je suppose que ceux qui liront ces lignes connaissent les tarifs des luthiers patentés et apprécieront, à la fin de l'histoire, le rapport entre les travaux exécutés et leur coût réel. Pour faire bref, je tiens plus a l'aspect "social et relationnel" du travail que j'effectue pour des tiers qu'à ce qu'il rapporte sur le plan financier.
En attendant de trouver le moyen de joint des photos à mes commentaires, voici dans un premier temps l'état dans lequel était cette fameuse "wood body "Triolian" quand elle m'a été présentée.

Tête:
-Mécaniques d'origine (fleurs de lys) mais usées, certaines dures à manœuvrer, deux clés tordues côté aigus, trois vis disparates, dont deux au pas métrique, pour maintenir les engrenages de façon très aléatoire en contact avec les vis sans fin.

-Tête creusée sous le sillet sur une profondeur d'environ 5/10 de mm, sillet en ébène, peut être d'origine, mais massacré à un point tel qu'irrécupérable. Demande du musicien : Le remplacer par un sillet en os.

Manche:

-Celui-ci présente un léger creux vers la 7ème case. Il a manifestement été entièrement poncé au point de réduire son épaisseur de 3 mm (Mesure comparative avec les Triolian de mon arsenal) et de modifier le profil du talon. Ce ponçage a été jusqu'à faire apparaître l'extrémité du "stick" au milieu du talon (Il ne s'agit donc pas de trace de stand comme évoqué dans les commentaires que j'ai lu). Le talon présente un jour avec toutes ses surfaces de contact avec la caisse.

Touche:
- d'origine, bien creusée à la première case et massacrée à la douzième ("Tang" des frettes apparente, plus de repères en nacre, leur logement bouché à la pâte à bois ou résine teintée). Nombreuses traces de ponçage transversales. les "bindings" sont disparates, partiellement décollés et non jointifs en bout de touche. forte présomption de collage de l'extrémité de la touche sur la caisse (vérifié dans la suite du feuilleton)

Caisse:
- Finition très dégradée sur l'ensemble. Le décollage du micro qui avait été mis en bout de touche a eu des conséquences si on regarde Des photos de cette même guitare avant l'ajout . le bas du fond de la caisse a subi une "greffe" pour palier à un accident antérieur. Cette greffe représente un bon 1/4 de la surface du dos et ne fait pas exactement la même épaisseur que le fond d'origine. Différence rattrapée par de la pâte à bois au niveau du joint!! Deux punaises plantées dans l'éclisse , sous le bouton de fixation du cordier (Utilité???). Le cordier n'est pas d'origine et différent de celui figurant sur les premieres photos en ma possession. (celui d'origine semblait nickelé). ce cordier est couleur laiton et semble avoir été vieilli à l'acide. Les trous d'ancrage des cordes extrêmes sont étirés. Le bouton de fixation n'est pas d'origine ainsi que sa vis de fixation. La lèvre qui supporte les cordes à la sortie du cordier a été limée sous chaque corde dans l'espoir d'augmenter l'angle de sortie du "chevalet" (biscuit).

Couvercle:
- Aucune vis de fixation d'origine et il en manque deux. le hauteur du sillet du biscuit a été réduit à sa plus simple expression et les cordes sont pratiquement "plates" et "zinguent" pour certaines.


Voilà pour l'extérieur! Des amis viennent d'arriver pour une durée de 3 jours ......ça vous donne le temps de réfléchir à ce que vous auriez fait pour améliorer la situation!!! Et attendez , ce n'est pas fini! la prochaine fois, j'ouvre la bête! et là... encore du croustillant!

A bientôt...!!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alekzo
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1218
Age : 41
Localisation : Ledo salinarius
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Mer 9 Mai - 19:49

Quel désastre !! tooo
Dire qu'il y en a que trois exemplaires connus dans cette finition...

J'abonde dans le sens de seb : tout le p'tit monde des cintrés du réso sont au jus du naufrage de cet exemplaire, seul un passage en mains expertes pourrait le remettre à peu près à flots et éviter qu'il ne perde toute valeur...

Pour les photos, c'est gentiment proposé mais j'avoue que je ne sais si je pourrais en supporter plus !
victoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/lambdalex
trois6
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 145
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Mer 9 Mai - 19:59

Je ne vois pas les photos, mais rien que de lire les descriptions j'ai presque la nausée. Quel gâchis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Mer 9 Mai - 20:29

Vraiment super cette dynamique en regard du "socio-relationnel"! bravo !
C'est tout à ton honneur, et vraiment tout à fait noble.

Et super généreux de faire partager un "état des lieux".

Mais au pied de la lettre, tu comprendra que quand on me dit "luthier amateur" + "table de cuisine", et qu'on me parle d'un instrument qui est peut-être seulement le troisième exemplaire connu qu'on aie jamais répertorié sur la surface de la planète......je me dit aille! tooo ouille!
Il y a quelque-chose qui n'est pas cohérent...ou en tout cas très-très inquiétant.

En si mauvais état soit elle, et aussi bas sa côte réelle soit elle tombée.......si le budget disponible pour la restauration en de bonnes conditions n'était pas envisageable pour le moment, il serait plus logique d'économiser quelques années de plus pour la remettre entre les mains d'un pro reconnu et vraiment spécialisé quand ce sera devenu possible.

Je n'ai aucun intérêt à faire de la pub pour l'un ou l'autre, je n'ai pas d'actions chez "Fine Resophonics", simplement au pied de la lettre c'est la seule adresse connue fiable à 100% pour ce qui concerne les National anciennes.

Je ne remet pas en cause tes compétences non plus, mais à partir du moment ou ton "client" t'accorde sa confiance, tu endosses quand mème le costume du "pro"....et comme tu te présente humblement comme un "amateur", j'ai un peu peur que tu ne jauge peut-être pas réellement la part de risques que tu endosse?

Ton "client" est il conscient de tout ça?
C'est aussi une belle démarche de sa part de t'accorder sa confiance, mais est-il bien au fait de la rareté de cet instrument, et de ce que représenterait un tarif "pro"?

Si mon meilleur copain me demandais de recoller son Stradivarius..........ma meilleure preuve d'amitié serait de lui conseiller d'essorer le petit cochon, et d'aller à la bonne adresse...et si il est vraiment fauché, alors je lui filerais trois sous de plus.
Au delà de la joie de réparer l'instrument, c'est aussi de se mettre dans les meilleures conditions pour le transmettre aux générations futures qui doit rester l'objectif, on ne peut pas penser à court terme face à 85 ans d'histoire, un an, deux ans ou trois ans d'économies ardues seront rendues au centuple par l'aspect plaisir.

Vu l'étendue des dégâts, peut-être qu'une véritable restauration exploserait sa côte réelle, que la dépense serait formellement dingue; à ce moment alors pourquoi pas tenter de sauver ce qu'il en reste....mais est-ce que ça a bien été vérifié?

Désolé d'avoir ce discours en apparence un peu rigide, mais on voit passer tellement d'instruments merveilleux irrémédiablement ruinés par des gens qui n'ont pas su prendre un peu de recul...qui n'ont pas su prendre le temps de réfléchir...

Il y a de plus en plus de gens qui tentent de réparer des National anciennes, parfois avec succès, avec tout un compte rendu sur facebook et compagnie, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont réellement capables de faire face à tous les cas de restauration.
Et ça a fâcheuse tendance à encourager les bricoleurs à se dire, "ça a l'air si simple que je peux en faire autant".
Un triolian wood c'est vraiment très différent de ce qui concerne les autres modèles.

(a tout hasard; j'ai quelques pièces concernant les mécaniques d'époque qui traînent dans un tiroir, si ça peut l'aider à reprendre vie, je serai heureux d'y participer.....gratuitement) victoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Jeu 10 Mai - 10:51

Salut à tous

Juste un petit mot pour que certains se rassurent et supportent l'attente de mon prochain rapport concernant l'intérieur de la vedette de ce forum. Comme indiqué plus haut j'ai des invités pour 3 jours et en prime je viens de recevoir les maquettes de 21 groupes de blues en vue de la selection de 6 d'entre eux pour le prochain tremplin des RDV de l'Erdre.
Je n'ai pas encore eu le temps de transférer les photos "avant" "après" de mon mobile à mon ordi . Car malgré les craintes de Sebastopol...il y a un après! Certes je suis amateur, certes je travaille sur la table de ma cuisine, mais ...vous jugerez sur photos ce qu'est devenu cet exemplaire si rare après mon intervention! Quant à son propriétaire, musicien confirmé, officiant dans l'un des plus grand groupe Soul/blues de l'hexagone, son dernier sms m'indiquait "qu'il s'éclatait" avec l'instrument.
Pour ne parler que des National, j'ai du intervenir sur une bonne dizaine d'exemplaires.....Trojan, Duolian, Triolian, y compris celles à manche bakélite dont personne ne veut. Elles sont toutes "alive and still going strong!". J'ai pour règle générale de sauver ou à défaut de conserver tout ce qui peut l'être. Accessoirement j'ai construit plusieurs guitares dont deux à résonateur....Bref, je connais mes limites et celles de mon atelier car j'utilise très peu de machines! J'essaie toutes les fois que je peux de convaincre ceux qui me confient leur guitare de ne pas effectuer telle ou telle modification mais les musiciens n'ont pas toujours le sens pratique et comme dans d'autres milieux, il ya des modes et des croyances!

A plus tard pour la suite du feuilleton.....Portez vous bien et rassurez vous, ça se termine très bien pour l'héroïne!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alekzo
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1218
Age : 41
Localisation : Ledo salinarius
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Ven 11 Mai - 12:33

... C'est sûr que le job peut-être assuré par un amateur éclairé, et que cette guitare pourrait sonner de nouveau, cependant ma remarque
valait plus pour une éventuelle revente...

Vu l'état que tu annonces avant ton intervention, je n'en donnerais pas 1500€, même si des miracles ont été réalisés depuis...

Après, tout dépends du montant investi, et si ton pote veut la jouer avant tout, fort bien, mais le jour où il aura à la céder, il ne retrouvera pas forcément sa mise de départ.
Encore une fois, le petit réseau des collectionneurs forcenés a bien repéré l'état de l'engin et ne se risquerait guère à un investissement important sur un instrument au tel "parcours" (d'autant moins s'il n'est pas passé dans les mains d'un expert)...

Pour ma part, j'ai fait reprendre l'ajustement du manche d'un triolian de 1930 (reprise d'une scoliose de neckstick+nouvelles frettes et une touche reteintée "à la National") par Mike Lewis pour un montant équivalent à celui que tu annonces...
... Je joues toujours cet instrument entièrement original, il est toujours réglé au poil (quant à mon jeu) et si je dois le céder, je suis certain de rentrer dans mes frais (achat+fdp+restauration) du fait que je l'ai eu à bon prix, qu'il s'agit d'un exemplaire assez rare et recherché et qu'il a été remis en condition par l'un des quelques luthiers reconnus en la matière).

Pour le reste, un instrument est fait pour être joué, et restons vigilants: il n'y aura plus de nouveaux National ou Dobro d'époque, prenons-en donc soin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/lambdalex
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Ven 11 Mai - 14:51

............Suis-je stupide; moi qui argumentais à fond pour faire appel à l'humilité...alors que la décision n'est plus à prendre; puisque c'est déjà fait.

Il ne reste qu'a se réjouir de savoir qu'elle est enfin chérie par un musicien qui la joue avec plaisir, et qu'elle l'inspire...aussi loin soit elle de son point de départ.

Les aspects financiers sont hélas souvent cruciaux, mais ça me semble secondaire, je veux dire quand on à la chance de trouver un instrument de cette envergure, sans doute en dessous du prix d'une copie, ça devient tout à fait cohérent d'y investir ce dont il a besoin.

Au risque de passer pour un maniaque-psycho-rigide; ta phrase me laisse imaginer que tu as du faire des modifications sur certains instruments, face à des demandes de tes "clients":

"J'essaie toutes les fois que je peux de convaincre ceux qui me confient leur guitare de ne pas effectuer telle ou telle modification mais les musiciens n'ont pas toujours le sens pratique et comme dans d'autres milieux, il ya des modes et des croyances!"

Il me semble que le luthier a un rôle d'éducation aussi, beaucoup de musiciens se tournent vers des instruments anciens sans réelle culture. (je parle d'expérience de pratique ou observation d'instruments anciens éloignés des standards actuels)
Ils attendent souvent que l'instrument corresponde aux critères des instruments modernes, a leurs habitudes, et donc le modifient dans ce sens, au lieu d'essayer de mieux apprécier ses spécificités et de s'y adapter, ou bien de trouver un instrument moderne à l'esthétique correspondante.

Il y a une incohérence dans l'idée d'aller vers l'ancien avec le souhait d'y trouver ce que les modernes n'ont pas, mais de le modifier, de moderniser pour le faire correspondre au standard.

Si j'énumère les modifications les plus courantes, je constate que chacune d'elle nécessite l'utilisation d'une perceuse:
- ajout d'un micro, d'une prise (alors que ces instruments sont impossibles à amplifier de façon satisfaisante avec des micros embarqués, si ce n'est pour jouer avec de la saturation, ce que ferait plus efficacement une guitare moderne).
- ajout d'un attache courroie sur le talon (alors que ces instruments ont un talon très particulier avec de nombreuses chances de fracture, on peut aussi réfléchir au fait que les musiciens d'autrefois attachaient simplement leur courroie à la tète, que le fait de jouer assis ne diminue en rien l'intensité ou la présence scénique...ça va au delà des goûts ou des aspects pratiques, de nos jours le moindre effort d'adaptation n'est plus tolérable, au contraire on va modifier, "augmenter" le potentiel.....d'autant qu'une courroie n'est jamais totalement fiable, ce seul fait me suffit à préférer jouer assis, c'est aussi une position symboliquement humble, la moindre des choses en jouant une musique qui ne m'appartient pas).
- J'ai aussi vu les ajouts de repères en bord de touche dans la catégorie des modifs favorites...moins invasive, mais passablement inutile pour quelqu'un qui a deux oreilles...moyennant une petite période d'adaptation.
- La greffe d'une touche radiusée à la place d'une touche plate, (alors que les touches plates sont fabuleuses pour la pratique du slide, plutôt logique sur ces instruments, et pour moi le confort ne fait aucune différence, si on fait un petit effort).

Mais il y a aussi une certaine éthique à endosser....quand je vois un instrument modifié, je me demande toujours comment on peut assumer de prendre une perceuse en main, et risquer l'irrémédiable; mème si c'est sur commande d'un "client".

Et si la Joconde avait eu un ajout de moustache? (mème si la moustache avait été commandée à Picasso)

Combien accepterai-je d’être payé pour dessiner des smiley à la bombe fluo sur le fresques de Lascaux?.... hmmm

Bien sûr on est face à des objets de seulement ....90 ans, produits à plusieurs milliers d'exemplaires (enfin pas toujours), qui sont souvent des outils, et doivent inévitablement vivre, et ne pas être enfermées dans des musées, heureusement!
Mais notre part de responsabilité dans leur préservation ne peut pas se réduire à les envisager comme des instruments habituels, elles sont témoins d'une époque, et sans doute que personne ne saura jamais recréer quelque-chose d'absolument identique.
Et vu le nombre de variantes possibles dans la mème série, chacune est quasiment unique...du moins à mes yeux.

Bien sur j'énumère ces sujets sans aucune connaissance de tes pratiques; j'y vois seulement une occasion d'avoir une discussion intéressante, et peut-être d'élargir un peu la sensibilité de ceux qui liraient ce sujet. hmmm

Vivement tes photos, pour savoir quel type de barrages de dos avait celle-ci? (deux possibilités)
En priant pour que ce merveilleux cône, probablement au périmètre coupé (pas replié?), soit en bonne condition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Ven 11 Mai - 18:52

Salut à tous

Je viens de passer deux plombes à vous décrire ce qu'il y avait à l'intérieur de la Triolian et paf!!! tout a disparu au moment de l'envoi! je suis vert de rage. Merci pour vos commentaires et en particulier l'offre de Sebastopol pour des pièces de rechange. je n'ai pas le temps ce soir , mais comme le Terminator, "I'll be back". J'ai réussi a mettre les photos sur mon ordi mais je ne sais toujours pas comment les inclure dans le texte...je n'ai pas trouvé la réponse dans les FAQS ("BBC" et "htlm"...j'ai jamais rencontré ces bêtes là!).
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3316
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Ven 11 Mai - 19:19

john the resonator a écrit:
Salut à tous

Je viens de passer deux plombes à vous décrire ce qu'il y avait à l'intérieur de la Triolian et paf!!! tout a disparu au moment de l'envoi! je suis vert de rage. Merci pour vos commentaires et en particulier l'offre de Sebastopol pour des pièces de rechange. je n'ai pas le temps ce soir , mais comme le Terminator, "I'll be back". J'ai réussi a mettre les photos sur mon ordi mais je ne sais toujours pas comment les inclure dans le texte...je n'ai pas trouvé la réponse dans les FAQS ("BBC" et "htlm"...j'ai jamais rencontré ces bêtes là!).
@+

Dans le cadre de rédaction de ton message tu as une série d'icônes de rédaction choisi celle avec Une Image de Photo et de disquettes "Héberger une image" ensuite tu vas te retrouver chez l'hébergeur qui abritera tes photos et te donne un lien pour chacune d'entre elles que tu recopieras dans ton message
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/jipes.blues
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Sam 12 Mai - 1:02

Bonsoir à tous
Tout d'abord merci à jipes pour le renseignement concernant la façon d'inclure des photos dans le texte ....je tente des que possible car je suis bien conscient que c'est frustrant de lire sans voir, surtout quand le sujet de la discussion est aussi "délicat".
je viens par ailleurs de me rendre compte que certains de vos commentaires appelaient sans doute une réponse ou un commentaire de ma part, même si la plupart du temps, je partage l'opinion de ceux qui se sont exprimés. Une petite précision concernant le qualificatif d'amateur: De fait, ce n'est pas ma profession et donc je peux être qualifié d'amateur. Mais surtout, j'aime "faire" le luthier, c'est une activité que j'aime profondément comme j'aime les guitares, et les National en particulier. Et c'est un plaisir sans nom de voir s'éclairer le visage de ceux qui récupèrent leur gratte et constatent que leur souhaits ont été réalisés.
Je bave d'envie devant Mike Lewis qui a su vivre de sa passion avec autant de talent. J'ai eu l'occasion de l'avoir au bout du fil....Un monsieur charmant qui me confirmait à cette occasion que la Duolian qui figure sur son site à la rubrique "work bench" était bien celle en ma possession,échangée contre une guitare romantique chez François Charles. Les stigmates de ces instruments anciens constituent leur identité, inimitable et reconnaissable entre toutes.

En ce qui concerne les modifications qui me sont demandées, elles concernent souvent l'adaptation de micros sur des guitares électriques en remplacement de ceux d'origines . Dernière demande réalisée: Adapter des P90 dog ears en remplacement de ceux montés d'origine sur une Epiphone Joe Pass. Je vous laisse réfléchir à la question sachant que je n'ai rien modifié de la structure de la guitare, percé aucun trou car dans beaucoup de domaine, une modification doit être reversible et l'objet rendu à son état premier. Ceci dit, il ne viendrait pas à l'esprit de monter un micro quel qu'il fut sur une guitare à résonateur ancienne. C'est d'ailleurs pour cette raison je me suis offert voilà quelques temps une Resolectric National et plus récemment une Dobrolektic Gibson (les deux d'occase, il ne faut pas exagérer non plus!). un autre monde!

Juste un mot pour terminer ce soir sur la fameuse wood body de 1931.
Avant de parler des travaux que j'ai réaliser pour la ramener à la vie et éventuellement en justifier le choix, je vais finir le descriptif de l'état dans lequel elle m'a été confiée en espèrant que cette fois je ne vais pas voir ma page de texte disparaître devant mes yeux hagards comme cet après midi.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Sam 12 Mai - 17:57

Wow; classe de ta part d'alimenter la conversation aussi richement et généreusement; mais si tu as des amis à la maison...
honte Faudrait pas que les glaçons fondent à cause du forum...

(ceci dit, quand je me suis inscrit ici; j'ai eu de nombreuses insomnies les premiers temps, trop heureux de trouver toute une bande de gens aussi allumés que moi à bras )

Sympa d'éclairer et dissiper tout ce qui aurait pu se cacher derrière le mot "modifications", le fait que tu travaille aussi sur d'autres types d'instruments n'était pas si évident; ...tu as dû en voir de toutes les couleurs...et de toutes les marques!

Mais je suis pris d'un doute, car le truc de la page qui disparaît me rappelle vaguement quelque-chose... hmmm
Je me demande si il n'y a pas une période d'attente pour les nouveaux inscrits, avant qu'ils puissent poster des images.
(si quelqu'un peut confirmer?, j'avoue que je ne me souviens plus trop...il y a bien dix ans que je traine par ici...est-ce spécifié dans la charte à lire dans l'intro du forum?)

Ca n'a rien d'un bizutage mais plutôt, d'un dispositif simple qui écarte pas mal de gens mal intentionnés qui régulièrement tentent de venir polluer cet espace avec des pubs, ou bien pire...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: triolian wood body sunburst 1931   Sam 12 Mai - 19:17

Salut à tous

Bon , j'ai trouvé l'hébergeur de photos mais les miennes pèsent trop lourd pour le site, je continue donc sur l'état des lieux de la wood body walnut. j'étais sur le point d'ouvrir le couvercle lors du dernier épisode.

Couvercle/ puit / cône:

  - Comme déjà indiqué, il manque 2 vis de fixation du couvercle et celles restantes sont disparates. Résultat: Des trous de différents diamètres dans la table . L'un d'eux fait plus que tangenter la bordure, il la bouffe.
  - Le cône!!!Haaaargghhh.... ouin ! je m'y attendais un peu mais il est affaissé au sommet sur les 3/4 de sa périphérie, quelques "pocs" de ci de là, et un large et bien que très discret méplat, visible à la lumière rasante, courant de la base au sommet. Le sillet du biscuit ne dépasse plus que 3mm de la surface de ce dernier. il est fixé par 4 punaises (le montage parait d'origine) dont un secteur de la tête a été coupé pour ne pas dépasser l'arrête sur laquelle repose le biscuit. la tête des punaises est recouverte d'une sorte de latex , sans doute pour les tenir en place. (habituellement on trouve plutôt des petits clous).Le cône est certainement d'origine (Nervure en spirale et bord découpé)
   -Le puit: le fond du puit (la "rondelle" qui supporte le cône!) est excentré par rapport au cylindre constituant le corps du puit. Il y a des coulures de colles à la jonction des deux dont il est difficile de dire si elles sont anciennes. le bas de la caisse ayant subi un dégât des eaux, l'humidité s'était-elle étendue en nécessitant de recoller le fond du puit? On trouve par ailleurs deux vis pour la fixation du stick dont une ...cruciforme!! le multiplis constituant la "rondelle" du fond du puit a perdu une portion de sa couche supérieure et inférieure là ou traversent les deux vis. Par ailleurs, il est déjà possible de dire que le stick a subi un sévère neck reset avec de sérieuses échancrures là ou il est fixé sur le fond du puit.  
    - Le stick est supporté a son extrémité par un champignon reposant sur...un morceau de plinthe de chêne collé sur le fond de la caisse. Une partie du chapeau du champignon a été coupée pour l'installer au plus près du bloc de fond de caisse. le bois étant plus clair à la coupe je ne pense pas qu'elle soit d'origine. le montage est complété par une cale en coin entre l'extrémité de la "queue" du champignon et le dessous du stick.
    -Le barrage du fond est en X et compte tenu des traces de colle et de portage au point de jonction du X, une, voire deux cales en coin devait supporter le stick à ce niveau.(je n'ai jamais vu l'intérieur d'une série walnut bois avant! seulement des polychromes avec barrages longitudinaux)

    -Pour finir, la jonction entre greffe du fond et fond lui même a été renforcée par des morceaux de contreplaqué de formes aléatoires sauf au milieu entre les jambes du X du barrage!

       Voilà! Je vous laisse digérer tout ça avant d'attaquer le lourd....le démontage du manche et les réparations.

Pour en revenir au photos et terminer la dessus, existe t il un autre moyen que de passer par l'hébergeur d'image car je sens que je vais ramer comme un malade pour les réduire et les transférer de mon ordi vers le site de stockage .

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: wood body walnut triolian 1931   Sam 12 Mai - 20:56

Envoi pour essai!.....Pas beau le sillet non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: les mécaniques   Sam 12 Mai - 21:21

Choix de vis diverses et variées...deux sur trois sont au pas métrique, elles ne peuvent être serrées à fond et l'engrenage est décollé de la platine. La dernière (tête fendue) est au pas Whitworth mais ne correspond pas au modèle d'origine dont la tête est plate et non bombée! Les tiges des mécaniques 1 et 3 sont tordues .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: wood body walnut triolian 1931...la jonctiontalon /caisse   Dim 13 Mai - 11:06

salut à tous

Je commence à maitriser un peu l'insert de photos, donc voici l'état de la jonction talon caisse avant travaux....Si, si ,ça peut être comme ça! On voit apparaître l'extrémité du stick suite au ponçage intensif du talon. je suppose que le but était d'obtenir un meilleur accès aux aigus.




et maintenant l'extrémité de la touche. L'érable n'a pas résisté à la teinture ni aux mauvais traitements! les bindings ont rétréci au lavage et l'un est blanc et l'autre ivoroïd... Pas grave, ils sont à changer et se décollent sans effort.



Le cordier, ou une autre façon d'améliorer l'angle de sortie du chevalet ! on remarquera l'étirement des ancrages des cordes les plus extérieures et la couleur inhabituelle correspondant sans doute à un traitement à l'acide ou autre produit corrosif. le bouton d'attache courroie n'est pas d'origine pas plus que sa vis de fixation. et il va être temps de penser à un neck reset compte tenu de la hauteur des cordes et de celle du chevalet.






Si quelqu'un a une idée de l'utilité de ce qui semble être des punaises de part et d'autre du retour du cordier, e suis preneur
Ce sera tout pour aujourd'hui....A suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Dim 13 Mai - 12:29

heu; fais attention car tu as créé trois "sujets"- fil de conversation différents.
Pour alimenter le sujet il faut que tu choisisse l'option "répondre" sur le mème sujet.
(N'hésite pas à contacter "Vleb" notre administrateur et créateur de ce forum, qui pourra sans doute rassembler tes trois sujets en un seul siffle )

Pour le téléchargement plus rapide des photos, je ne me souviens plus si il n'y a pas deux options de "format" proposés par l'hébergeur, je poste si peu que je ne sais plus trop comment ça marche... (là aussi Vleb saurait te coacher?)

pfff Absolument atroce................................
Quel constat accablant.

Effectivement, ces cônes étaient fixés par quatre clous à cette époque...désolé qu'il soit décédé..........c'est jour de deuil pour moi...encore un de moins. sans voix

Quand à ces punaises en fond de caisse, elles ressemblent à des clous de tapissier, leur rôle est difficile à imaginer....mais si il y a un barrage en X au dos, est-ce qu'elles sont plantées à travers les éclisses jusque dans l'extrémité des barres?
Vu la tuyauterie cérébrale tarabiscotée du....fou....qui a massacré cet instrument, peut-on imaginer qu'il aurait cru stabiliser sa greffe de dos en clouant les éclisses sur les barres?.....bien joli si les barres ne sont pas fissurées; clouer dans le sens des fibres sur un bois si sec et de section si fine......enfin j'imagine...je croyais à un bouchon pour masquer un ancien jack, mais le fait qu'il y en aie deux, placés symétriquement....

La surface interne du talon talon n'est plus du tout alignée avec les éclisses, c'est bien le pire qui puisse arriver sur une National...............

Ce binding m'intrigue car il n'est pas censé y en avoir, les deux autres seuls walnut-wood connus n'en ont pas, mais les corps métalliques walnut en ont.
A t'il été ajouté pour cacher quelques misères?...

Or comme c'est aussi la seule des trois à présenter un manche dont les slots sont carrés...serait-il possible qu'il aie été greffé, récupèré sur un style O ou un Triolian steel?................y aurait-il eu une seconde victime dans cette charcuterie??? ouin !

Mais heureusement, le punaiseur fou n'a pas tranché un pan coupé pour accèder aux aiguës!
On aurait pu imaginer une greffe de dos en polyester....façon ovation....(voilà qui me rapelle une des pires anecdotes que j'ai jamais entendue...j'en ai froid dans le dos...).

Effectivement; arrivé à ce stade; je ne sais pas si j'aurais osé demander à un luthier de prendre les choses en main...autant je pense qu'il y a toujours espoir de sauver un instrument, autant je mesure à quel point ça ne doit pas être très gratifiant de devoir torcher une telle accumulation de co...rie humaine. hmmm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
trois6
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 145
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Dim 13 Mai - 13:33

A ce stade je ne vois pas vraiment ce qui peut être sauvé... Il résultera de ton travail une guitare jouable surement, mais tellement rien à voir avec l'instrument d'origine ...

On aura beau dire que c'est ce fameux modèle rare de National, sans le cône d'origine, et au vu de toutes les séquelles qu'on lui a infligé je ne vois pas comment il pourrait témoigner de quoi que ce soit ...

Quand il y a deux ou trois pièces non originales ça peut encore passer, mais là toute la guitare a été modifiée.

Reste le super challenge de rendre cette guitare jouable qui m'intéresse plus (je suivrai ce fil avec grand intérêt parce qu'on part de vraiment loin !), mais pour ce qui est de l'Histoire et de la valeur testimoniale de l'instrument j'ai fait mon deuil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: wood body walnut triolian 1931...la jonctiontalon /caisse   Dim 13 Mai - 14:46

....ben ça dépend, je suis tellement fétichiste que je reconstruirais une guitare juste autour d'une seule vis d'origine... honte
C'est triste, mais elle est là; quand mème.
Cette boite en bois a des proportions aussi élaborées qu'une cathédrale gothique, mème si on est loin de ce qu'elle était, elle reste incomparable.

Pour moi il s'agît certainement d'un manche de Style O, greffé.....car les vis sont seulement deux, et en 17 ème case.
Alors que les Triolian wood présentent 4 vis: 2 en 13ème, et deux en 18ème.
(ce que tu as du constater une fois la touche démontée, les trous dans la table doivent en témoigner)
La finition du manche, ou ce qu'il en reste, si on peut imaginer qu'il reste une part de vernis originale au moins sur la face de la tète vu qu'il reste un bout du logo...ne correspond pas à ce qu'on connaît de ses trois autres soeurs...
(...et oui il semble qu'une quatrième existe:https://reverb.com/uk/item/3642363-1929-national-triolian-wood-body)
La touche en ébène me fait penser à cette hypothèse aussi, si elle était "d'origine", enfin si elle est bien associée à ce manche là depuis longtemps...

j'espère me tromper...
Mais j'ai bien peur qu' un deuxième cauchemard soit caché derrière cet instrument:
il y a manifestement eu un style O massacré aussi par le mème individu! tooo
Et un Style O assez exceptionnel, lui aussi!!!!!!!
dans les "variation 1", donc l'un des rares à avoir un corps en acier ou peut-ètre en variantes associées (dos ou table en brass, copper, ou german...), car ce sont les seuls à avoir eu ce type de manche!!!! (avec seulement deux vis en 17 ème et pas de vis centrale en bout de touche, il existe de rares Triolian steel à en avoir cependant, enfin quand mème...).

Du peu que je sais sur les Triolian bois, les données concernant la forme du talon sont assez différentes de celles des talons destinés au corps acier, devant cette incompatibilité, notre luthier-boucher a "resculpté" le talon, ...à sa façon....

Un autre point inquiétant, c'est que certains Triolian de première génération ont une 12 ème frette en rapport avec l'éclisse, alors que certains ont la 12ème frette empiétant sur le corps, variantes de longueur de diapason ou bien le cône est il placé plus ou moins bas sur la table?...mystère...
du coup sur cet exemplaire, le manche greffé correspondra t'il au type de diapason que présente le corps???

C'est vraiment Frankenstein...je n'aimerais pas être celui qui a commis ces deux crimes en un...un tel massacre équivaut à s'assurer d'avoir un karma si pourri que c'est un ticket garanti pour la damnation éternelle................................................. pfff


Dernière édition par sebastopol le Dim 13 Mai - 14:53, édité 1 fois (Raison : lien defectueux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Dim 13 Mai - 18:51

Salut à tous
           Effectivement, je rame encore pour poster au bon endroit mais ça va finir par le faire. Je ne voudrais pas vous faire de peine  mais le calvaire n'est pas terminé, au moins au niveau de ma narration! Rassurez vous, un jour la lumière brillera à nouveau pour cette relique du passé. Bien pensé Sebastopol pour l'utilité des "punaises"....maintenir les barrages en place le temps de la restauration du fond. Mais alors, pourquoi ne pas les avoir retirés ensuite?
           Pour ce qui est de l'origine du manche, je penche plutôt pour un manche produit pour les premieres Triolian à caisse métallique qui aurait été monté sur une caisse bois "fond de stock" oubliée sur une étagère. Et cette caisse aurait bénéficié de la toute nouvelle finition walnut adoptée sur les caisses métalliques. Ceci expliquerait aussi les bindings présents sur les walnut à caisse métallique. L'absence de repère en dernière case peut s'expliquer par le fait que compte tenu de l'épaisseur de la table, pas besoin d'une troisième vis de fixation cachée sous ce repère. Les caisses métalliques étant plus souples un maintien supplémentaire avait sans doute été décidé en attendant les ouïes roulées. Bref , pour moi ce bidouillage est d'origine voire d'usine. Quand j'ai démonté le manche...aucun trou supplémentaire présent sur la table à l'endroit recouvert par la touche. ce qui confirmerait ce qui précède. Pour finir avec ce point particulier, le numéro de série sur la tranche de la tête est du type 1xxxW et s'intègre donc dans la ligne de production de la série walnut.
         

          La greffe effectuée à une date antérieure et sur laquelle je ne ferai pas de commentaire sinon pour dire que , propriétaire de la guitare j'aurais rendu cette réparation quasiment indétectable avant retouche de peinture par un pro du
"reliquage".


Le cône...pas complètement mort mais blessé sérieusement!



suite de l'histoire prochainement!....

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: fin du démontage avant travaux de sauvetage   Lun 14 Mai - 10:32

salut à tous

            Lors de ma dernière intervention exploratoire, il me restait 4 vis a retirer pour que le manche sorte. donc, après avoir retiré la pâte de bois recouvrant la tête des vis fixant la touche à la table.....rien, nada, nichts, nothing, que dalle !!!! je retire les bindings sans les casser bien qu'ils soient bons pour la benne et là, confirmation de mes craintes, le bout de la touche a été collé comme sur une vulgaire folk. Qu'aurait fait Mike Lewis après avoir comme moi tenté de décoller la touche à la chaleur??? et bien comme moi je suppose! surtout compte tenu de l'état de la dite. Il aurait defrettée et attrapé son plus beau ciseau a bois et ...hardi petit! Au passage cette opération a été l'occasion de constater une fois encore, les ravages de la teinture employée pour faire passer l'érable pour de l'ébène.
             Cette fois le manche sort et je finis de virer la touche normalement, chaleur et spatule. ceci permet de constater deux choses:
                -Le stick est bien entamé la ou il est fixé au fond du puit.
                -La barre de renfort ne se ballade pas dans son logement.

              Je constate par ailleurs que l'orifice d'introduction du stick dans la caisse a été pourvu d'une cale d'environ 1,5cm de haut dans sa partie basse. Un rajout destiné a compenser la hauteur moins importante des stick pour triolian à caisse métallique du fait de la différence d'épaisseur du fond du puit? Pas le temps de chercher dans les centaines de photos que j'ai compilées pendant des années en les pompant sur internet et e-bay en particulier.







             On notera au passage les petits trous sur la partie inférieure du stick. je pense qu'il correspondent à la fixation de deux champignons par des clous longs et fins, comme sur les Duolian ou Triolian. Ci-dessous, quelques photos pour illustrer les propos déjà tenus au sujet des "entrailles" de la bête.





La prochaine fois, j'attaque la remise en état...ça devrait aller plus vite! du moins à écrire.
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipes
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3316
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Lun 14 Mai - 11:26

Hé ben elle était vraiment dans un état déplorable quand on voit ça on se demande comment ce boucher a put rendre cette guitare en prötandant l'avoir réparé affraid affraid What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/jipes.blues
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Lun 14 Mai - 11:36

Pas de trous supplémentaires kwa !? ..............c'est donc la seule des quatre walnut wood à avoir ce type de montage.
(le numéro de série est cohérent, elles ont toute les quatre ce type de numéro en W)
J'ai toujours tendance à envisager le pire.
Le numéro de série est cohérent, elles ont toute les quatre ce type de numéro en W.

(pour l'histoire de la vis centrale, il existe quelques exemplaires de corps métalliques avec seulement deux vis, single ou tri-cone; pourtant le métal c'est souple...ils sont passé à trois puis quatre, puis cinq, et enfin six vis...je suis un peu focalisé sur ce détail en ce moment, j'essaie d'établir des datations...qui en disent long sur ce qu'il y a à l'intérieur:hmm: ).

C'est vraiment celle qui traînait sur l'étagère...donc si c'est son manche; pourquoi massacrer le talon de la sorte....?

Je m'attendais à bien pire pour le cône, pfff
(toujours étonnant de voir les différences....le mien est similaire, ou presque, avec les stries de l'outil de repoussage plus serrées, puis qui se resserrent vers 4 cm, laissant une marque plus brillante, puis ça repart.
Le préposé aux cônes, Carl Barth peut-être?...a fait une pause dans son geste....pour se gratter?, pour éternuer?, chasser une mouche?...
Les stries de celui-ci sont moins serrées que sur le mien...fascinant...les aléas de la main d'un homme...il y a 90 ans...pour moi c'est aussi émouvant que l'écriture d'une plume...il y a là une empreinte à chaque fois unique, comme un ADN des quelques minutes où la main à pesé sur l'outil...peut-ètre qu'un jour la technologie et ses algorithmes nous permettront de lire ces stries comme celles d'un disque 78 tours...qu'on pourrait entendre quelque-chose de l'humeur de celui qui tenait l'outil...de ses battements cardiaques, de la météo de cette journée....quand on voit le processus, le geste, et la maîtrise de soi qui sont nécessaires à faire naître un cône depuis une feuille de quelques dixièmes de millimètres d'aluminium, ...on ne peut penser qu'a la calligraphie japonaise....ou au tir à l'arc...l'importance de la respiration...)

Il a bien une marque de vis centrale, mais tu nous a dit qu'il était monté avec des punaises retaillées....dans le mien, au départ monté avec les 4 clous, une vis centrale à été adoptée plus tard dans sa vie (ce qui semble une bonne option pour la fonctionnalité de l'instrument, et c'est ce que pratiquent la plupart des gens reconnus et spécialisés).

Mais alors ça veut dire que quelqu'un à fait machine arrière...........que la vis à été enlevée au profit des punaises...ayant lu une info dans un livre...ou sur le web...ou en observant que les trous du cône correspondent aux trous du biscuit, le boucher a eu cette lueur de sensibilité, adoptant la démarche d'archéologue consciencieux, de remettre le seul point qui a été amélioré dans son état initial, ou presque...........heureusement qu'il n'avait que des punaises sous la main!
Si il avait eu des clous.............il est à parier qu'il les aurait mis en place avec un MARTEAU! tooo

L'emplacement du micro aussi me paraissait bien plus saccagé sur les pauvres photos de l'annonce, alors qu' on dirait qu'en fait, un nettoyage délicat pourrait arranger bien des choses?
J'espère que ce sera le cas.

Vraiment désolé que tes amis n'aient mangé que de la pizza tout le week-end.......vu l'état de ta table de cuisine. siffle

Plus important; tu disais que tu as tendance à ne rien jeter ce qui est un bon réflexe, mais comme tu parles de jeter les bindings à la benne.............si il y a la moindre partie de binding original, ça peut permettre sinon des retouches partielles, ou la petite section en bout de touche qui manque souvent, de tailler des repaires de touches manquants.
La mienne en est parée, et je trouve que ce détail non seulement charmant, mais qui traduit un esprit d'économie exacerbé par la crise de 1929...ces quelques millimètres de celluloïd me font voyager dans le temps, enfin personnellement...

Désolé pour la touche... pfff vraiment désolé...
Je ne veux pas te blesser face au mal que tu t'es donné, mais il me semble un peu indélicat d'évoquer le nom de Mike Lewis en évoquant la probabilité qu'il aurait fait la mème chose.
Car il reste aussi une probabilité qu'il aurait aussi pu faire autre chose...

Tu as réparé une dizaine d'instruments de cette marque, de différents modèles structurellement très différents, bravo tu as certainement beaucoup de mérite, et les acquis de l'expérience, mais qui sait combien Mr Lewis en a t'il restaurés?...
Je n'en sais rien, mais je sais qu'il possède au moins deux Triolian wood anciens, qu'il a analysés de fond en comble, au point d'avoir axé tout son travail de création d'après ce qu'il a pu apprendre de ces instruments.
Autant dire que si quelqu'un connaît les Triolian Wood...et les National en général...

Ceci dit je comprends que tu aies pensé dans ce sens, "qu'aurait il fait à ma place", mais ici en public, on pourrait y sous entendre une forme de comparaison.

Je parle de façon totalement impartiale, mais il me semble que si tu te positionne auprès des musiciens comme celui qui peut faire les choses au mieux, en te faisant payer, certes pas cher...(c'est aussi un peu maladroit de donner le tarif payé, par le "client" et de le mettre en comparaison aussi), ceci doit aussi être éclairci par le fait que si c'est effectivement plus cher chez un pro; c'est parce qu’il paie ses charges...et présente des garanties incomparables aussi.
(ce qui est perçu de nos jours comme un truc négatif pour la plupart des gens; comme si payer les charges était réservé aux loosers, mais je trouve plutôt noble qu'on puisse participer à une forme de solidarité pour laquelle nos ancêtres se sont battus)

Bref je suis très réceptif à ton idée de partager ta passion, d'aider les musiciens, mais toute idée de comparaison mème à demi-mot me parait mal venue.
Juste par respect pour ceux qui font un métier difficile, qui implique énormément de sacrifices, de choix de vie...et qui sont loin de s'engraisser sur le dos des musiciens.
En espérant que tu comprendras mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
sebastopol
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2918
Age : 42
Localisation : Delta du Tarn
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Lun 14 Mai - 12:27

Conscient de l'admiration et du respect que tu as pour le travail de Mike Lewis; ma dernière phrase est juste à destination de ceux qui liraient en se demandant "à quoi bon aller chez un pro"...puisque c'est forcément plus cher.
(Bien que l'on ne sache rien de ce qu'aurait pu être le devis dans ce cas précis...)

Mais c'est une donnée qui revient souvent sur le forum; forcément, presque par définition...on pourrait constater que le moins cher est forcément le mieux, ou du moins que c'est le but le plus désirable au delà de tout.
Je ne roule pas sur l'or et j'ai eu moi aussi à m'user les doigts des années sur des instruments...les moins chers possibles, mais déclenchant des facteurs qui mis bout à bout sont bien plus néfastes, que leur effet positif sur mon pouvoir d'achat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommeorchestre.wix.com/sebastopol
philou66
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1684
Localisation : Mont Ventoux
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   Lun 14 Mai - 18:58

Je suis admiratif, je n'ai aucun talent de lutherie amateur...
C'est un chantier considérable... Je ne peux pas être de bon conseil aussi vais je me cantonner à suivre les évènements comme pour un feuilleton... Chapeau bas il faut un sacré cran pour se lancer dans une telle restauration...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john the resonator
Bavard


Nombre de messages : 21
Age : 73
Localisation : Delta de la Loire
Date d'inscription : 08/05/2018

MessageSujet: suite du feuilleton   Lun 14 Mai - 22:31

Salut à tous

                     Sebastopol, désolé d'avoir pu donner  l'impression que je pouvais rivaliser avec le plus grand à moindre coût. Je comprends tout à fait le sens de ton propos et le partageant je ne m'étendrais pas d'avantage sur le sujet sinon que dans le cas qui nous occupe, la Triolian, j'ai bien parlé de budget et non de salaire...quand on me demande combien ça va coûter je réponds systématiquement "Au moins le prix des fournitures! Pour le reste...je ne sais pas"....et si la rétribution de mon travail se fait généralement en liquide...il est d'une nature différente de celui qu'on place en Suisse.!!! Qu'on puisse te faire confiance pour redonner vie à un instrument historique, unique, bizarre, ça vaut tous les salaires non? Voir les gens partir, instrument sous le bras, avec la banane....qu'est ce que tu dors bien après ça. Ceci dit, poursuivons!

                      Pour les réparations, je vais reprendre par ou j'avais commencer , les mécaniques. Comme on a pu le constater, celles côté des aigus étaient mal en point...3 vis non d'origine dont deux au pas métrique et deux tiges tordues. plusieurs solutions pour les vis:

                           -Remplacer les mécaniques purement et simplement par une réédition de chez Stewart Mcdonald (De mémoire, une soixantaine d'euro)
                           -Trouver des vis ou mécaniques d'origines sur e-bay....mission quasiment impossible, longue, coûteuse, et incertaine au niveau de l'état pour de l'occasion.
                           - Tarauder les 3 axes au pas métrique pour des vis F/90 de diamètre 3.

                      J'ai adopté la troisième solution car, la plus rapide, la moins coûteuse, et le bidouillage précédent avait déjà commencé a transformer le pas Whitworth en pas métrique sur 2 à 3 mm. Taraudage des axes, découpe des vis à la bonne longueur, brunissage au feu pour "matcher" avec celles d'époque...et voilà! Quant au tiges tordues, je les ai redressées a la pince plate, becs lisses et coudés. je déconseille cette méthode pour ceux qui ne maitrisent pas leur effort. Celui ci doit être suffisant pour rattraper la déformation sans dépasser la limite d'élasticité qui vient très vite avec le laiton. J'ai horreur de ça!
Une autre méthode consisterait a retirer le bouton pour pouvoir chauffer la tige au mini chalumeau avec un linge humide, ou une masse de métal clampée sur les mécaniques pour dissiper la chaleur.....mais ça coûte un bouton!


Les mécaniques côté des aigus avant

Les mécaniques côté des aigus après

Les mécaniques côté des graves

                      - Le sillet de tête: Bon,  je n'ai pas pris de photo parce qu'un sillet.... c'est un sillet  et je ne pensais pas mettre tout ceci en ligne . Mais on doit l'apercevoir ici ou là. Il est en os sur la demande du propriétaire et confectionné à partir d'une ébauche StewartMcdonald .

                      - Le trous de fixations du couvercle: Ils ont tous été tamponnés avec des chevilles en hêtre et percés d'un avant trou de façon a éviter leur éclatement lors de l'insertion des vis qui ont été toutes remplacées par un modèle conforme

                      - Le fond du puit: les manques de matière au niveau des vis de fixation du stick ont été comblés par du bois de placage d'épaisseur convenable. Le haut du puit a été recollé la ou il s'était désolidarisé de la table (1/8 de la circonférence environ.
                      - Le champignon soutenant l'extrémité du stick: Après avoir retiré le coin entre queue du champignon et stick, puis retiré ce dernier, éliminé au ciseau à bois le morceau de plinthe de chêne collé sur la greffe du fond. Au remontage, comme on le verra plus loin, le stick ayant gagné en épaisseur, la cale en coin sera aussi supprimée. Le calage se fera alors en ajustant la longueur de la queue du champignon comme la règle le veut.



Sur cette vue on aperçoit la cale et la plinthe de chêne avant suppression . On remarque par ailleurs le trou des pointes qui devaient a l'origine être destinées à solidariser stick et champignon. Je n'ai pas touché aux magnifiques doublures en contreplaqué qui doublent le joint de la greffe du fond de caisse malgré de fortes démangeaisons dans le ciseau à bois!!!. Je pense et j'espère que quelqu'un se chargera un jour d'effectuer une réparation du fond digne de ce nom. Elle ne figurait pas dans mon cahier des charge, inutile donc d'améliorer une monstruosité à l'avenir incertain .


Prochaine livraison: le manche, le stick, la touche....et les réglages qui vont avec.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: triolian wood body sunburst 1931   

Revenir en haut Aller en bas
 
triolian wood body sunburst 1931
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slide et résonateurs :: les instruments :: les résonateurs : National, Dobro et affiliés-
Sauter vers: